Wookey F1 Challenge story only

Page 2 sur 20 Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Lun 10 Nov - 11:38

Et nous voici au départ du Grand Prix de l'ACF. Je suis monté à Reims directement dans le camion avec Henry au volant. Le circuit semble simple, mais justement, il n'y a nulle part ou rattraper une erreur. Je parviens pourtant à faire le 13eme temps aux essais, devant Bonnier. Décidemment mon Maserati est une grande aide sur circuit rapide.
Je prends un départ correct. C'est un peu la folie sur cette route étroite ou tout le monde, à fond essaie de se faufiler de partout. Pas la peine de perdre la course dès les premiers mêtres, je ne force pas l'ouverture. Entre les stands et les tribunes le bruit est assourdissant, couvrant les clameurs du public. En s'éloignant on arrive tout de suite en rase campagne et très vite les sensations reviennent. Plus besoin de rétros, je sens mes poursuivants à l'oreille.
Le premier virage est à peine marqué. Pas à fond, non, mais tout de même très rapide, on relâche doucement les gaz, pas plus...
Le second par contre est plus traitre. Il faut nettement décélérer, mais pas le passer en accélérant sous peine de perdre un temps fou dans la ligne droite qui suit... Dans ce paysage plat, on manque de repères, j'ai eu du mal à le maitriser aux essais. En sortie de virage, j'aperçois un tourbillon de poussière. Guy Ligier est en toupie avec deux autres voitures, ils ont du frotter leurs pneus en ré-accélérant... Pourvu que ça passe, je ne peux même pas fermer les yeux. Ouf, c'est passé ! Sur ce triangle d'immenses lignes droites, le moindre choc c'est la roulette russe. Pas de flammes dans les rétros... une brève pensée pour eux, et je me reconcentre sur mes trajectoires. Loin devant, les cadors doivent s'en donner à cœur joie... ils ont disparu de mon champ de vision déjà.
Fin du premier tour, on passe d'un coup de la campagne tranquille à cette espèce d'arène Romaine pour courses de chars... Je pense brièvement à Ben-Hur. Un coup d'œil à Henry qui me panneaute P10... C'est bath !
Je n'arrive pas vraiment à décrocher Gurney qui me suit de près, ni à rattraper Bonnier pour le moment. Derrière moi, plusieurs s'arrêtent réparer les dégâts, la course est finie pour eux. Je souris en pensant qu'il y a quelques voitures derrière moi... je ne suis pas bon dernier cette fois... Heureusement, en France ! Regardez, lui c'est Taylor sur une Brabham BT11 BRM.

Enfin, je dépasse Bonnier à Thillois. Jo avait choisi de conduire pour Brabham et de laisser sa Cooper-Maserati... il doit se demander s'il a fait le bon choix en se faisant taper par la mienne. Même si je ne vais pas aussi vite que Surtees ou Rindt, c'est une excellente voiture. Et je sens que j'ai un moteur fantastique, certainement grâce à l'oreille de sorcier de mon mécano Henry.  
Mais cette merveilleuse voiture ne pallie pas mon inexpérience. Je termine 10ème, pas si mal, mais hors des points. Brabham impose sa voiture et Surtees se fait le plaisir de terminer devant les deux Ferrari, équipe qu'il vient de quitter en très mauvais terme suite à une dispute avec son Team Manager.
Au Championnat, Surtees profite de son passage chez Cooper pour prendre la tête du championnat. Brabham et Bonnier avec une victoire chacun sont derrière. Bandini a marqué deux fois, il reste bien place.



And here we are at the start of the Grand Prix of the ACF. I got to Reims directly in the truck with Henry driving. The circuit seems simple, but in fact, there is nowhere to catch errors. But I can make the 13th time trials before Bonnier. Definitely my Maserati is a great help on fast track.
I take a good start. It's a little crazy on this narrow road and everyone thoroughly tries to sneak across. Not worth losing the race in the early mêtres, I do not force the opening. Between the pits and grandstands noise is deafening, covering the clamor of the public. Away we'll be right there in the open countryside and soon the feeling back. Need more retro, I feel my pursuers ear.
The first corner is barely marked. Not fully, no, but still very fast, gently release the gas, no more ...
The second is against a traitor. Must clearly decelerating, but not go speeding or lose a lot of time in line with the following ... In this flat landscape, there is a lack of benchmarks, I struggled to master the tests. On corner exit, I saw a cloud of dust. Guy Ligier is top with two other cars, they had to rub their tires by re-accelerating ... hope it happens, I can not even close my eyes. Phew, it's over! This huge triangle straight lines, the slightest shock is Russian roulette. No flames in retro ... a brief thought for them, and I refocus on my paths. Far ahead, the big boys should give heart to joy ... they disappeared from my sight already.
After the first lap, moving from one shot to the tranquil countryside this kind of arena for Roman chariot races briefly ... I think Ben-Hur. A glance at Henry P10 panneauté me ... It's bath!
I can not really get to Gurney following me closely, or to catch Bonnier currently. Behind me several stops to repair the damage, the race is over for them. I smiled, thinking there was a few cars behind me ... I'm not dead last this time ... Fortunately, in France! Look, it is a Brabham BT11 Taylor BRM.

Finally, I exceed Bonnier Thillois. Jo had chosen to drive for Brabham and let his Cooper-Maserati ... it must be asked whether he made the right choice by being hit by mine. Although I'm not as fast as Surtees or Rindt, it's a great car. And I feel that I have a fantastic engine, certainly through the ear wizard my mechanic Henry.
But this wonderful car fails to address my inexperience. I finished 10th, not bad, but out of the points. Brabham and Surtees impose his car is fun to finish ahead of both Ferrari team he just left a very bad term after an argument with her Team Manager.
Championship, Surtees sees his time at Cooper to take the championship. Brabham and Bonnier with a victory behind each. Bandini scored twice, it remains well placed.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7188
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Lun 10 Nov - 12:10

A Brands Hatch la manche suivante, Jack Brabham domine les essais et part de la pole pour gagner la course. La domination Brabham est complétée par Dennis Hulme qui obtient la 2ème place.
Après des essais difficiles, à essayer d'apprendre cette piste que tous les autres pilotes savent très bien, je commence à l'arrière de la grille.
Après quelques tours, je me rapproche de Taylor et Arundell. En premier j'attaque Arundell à l'extérieur du Paddock de Bell ... un coup de sonde, juste pour l'inquiéter. Puis, à Surtees, je prends l'intérieur et bieje fonds sur Taylor, que je passe comme Arundell à Druids ! 2 voitures derrière moi déjà!

Maintenant, je reprends Bob Bondurant. Il est retardée par la vieille Brabham de John Taylor. Je passe Bob à Druids. Puis je passe à Taylor à Surtees, je suis si heureux ! Ma lourde Cooper est pas si mal, et mon Maserati fantastique est d'une grande aide.
Maintenant, je peux chasser Bonnier pour gagner une place de plus.
Finalement, je termine 10ème. Pas un résultat fantastique, je sais, mais je suis premier des Cooper privées, ce qui est une réussite en soi. Les Brabham font le doublé, puis BRM marque pour la première fois. Jim Clark prend des points aussi ...
Brabham prend la tête du championnat, il sera difficile à battre cette année. Je me demande où je peux espérer ajouter 1 ou 2 points de plus ...



AT Brands Hatch the following wing, Jack Brabham dominates the practice and starts from pole to win the race. The Brabham domination is completed by Dennis Hulme who get 2nd place.
After difficult practice, trying to learn this track that all other pilots know very well, I start at the back of the grid.
After a few laps, I come closer to Taylor and Arundell. I first attack Arundell on the outside of Paddock Bell... not a real probe though, just to worry him. Then at Surtees, I take the inside and properly get ahead Taylor, as Arundell got him at Druids before and he's a bit upset. Then at Hawtorn, I take the inside of Arundell, here we go ! 2 cars behind me already !

Now I close Bob Bondurant. He's delayed by John Taylor's old Brabham. So I get him at Druids. Then I pass Taylor at Surtees, I'm so pleased. My heavy Cooper is not so bad, and my fantastic Maserati is a great help.
Now I can chase Bonnier for one next place.
Eventually, I finish 10th. Not a fantastic result, I know, but I'm first of the privates Cooper, which is an achievment in itself. The Brabhams make a 1-2, then the BRM are scoring for the first time. Jim Clark takes points too...
Brabham takes the lead of the Championship, he'll be hard to beat this year. I wonder where I can hope to add 1 or 2 more points...


avatar
Wookey
Admin

Messages : 7188
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Lun 10 Nov - 12:55

Avant le GP des Pays-Bas, il ya une cérémonie sur l'Europe, je reçois un chandail avec des étoiles d'or sur fond bleu. Après de mauvais essais, je commence dernier sur la grille. Brabham a pris la pôle avec Hulme et Clark derrière
Brabham prend un bon départ, il va directement de cette position au drapeau à damier.
Zandvoort est ce qu'on peut appeler un circuit rapide. Avec leur 3l Repco, la Brabham sont à l'aise
La piste passe par les dunes, de beaux paysages, mais on ne peut pas admirer.

Derrière les Brabham et la Lotus, les principaux suspects habituels : Ferrari, BRM, Cooper d'Usine, McLaren...
Et aussi Dan Gurney et sa magnifique Eagle.

En début de course, Clark fais de son mieux pour faire durer le suspense, il pousse Black Jack dans ses retanchements. Derrière Stewart fait une belle remontée sur sa BRM.

En queue de peloton, je me train en début de course loin derrière les autres trainards. Franchement, la Hollande cette année, c'est pas pour moi !

Après quelques tours, j'essaie de passer à l'attaque et double un autre bras cassé. Je reviens aussi sur Ligier qui a mis le nez long pour reduire la trainée mais souffre de problèmes de refroidissement. Et voilà ! je m'échauffe et je commence à faire des fautes ...

Un petit tour de valse au pays des fromages...

Et je finis dans les choux ! Avec la même voiture, ou presque, Rindt s'est glissé entre les Brabham. Clark finit 4ème après quelques ennuis mécaniques, devant les BRM. Au championnat, Brabham fait le trou Ce n'est ni Hulme, ni Surtees qui pourront désormais le battre... Même si c'est pas mathématique, on tient notre champion.




Prior to Dutch GP, there is a ceremony about Europe, I receive a sweater with gold stars on blue? After very bad practice, I start last on the grid. Brabham took the pole with Hulme and Clark behind
Brabham takes a good start, he'll drive from that position to the flag
Zandvoort is what can be called a fast track. With their full 3l Repco, the Brabham are at ease
The track goes through the dunes, nice scenery but we can't admire
Behind the Brabham and Lotus, the main usual suspects: Ferrari, BRM, Cooper Factory, McLaren ...
And as Dan Gurney and his beautiful Eagle

Early in the race, Clark doing his best to prolong the suspense, it pushes Jack Black in his retanchements Behind Stewart made a good comeback on his BRM
Back of the pack, I train early in the race far behind other stragglers
Frankly, Holland this year, it's not for me!
After a few laps, I try to attack and double another broken arm
I also returned to Ligier who has long nose to reduce drag but suffers from cooling problems
And voila! I warm up and I start to make mistakes ...
A little waltz in the land of cheese ...
I finished in the cabbage! With the same car, or nearly Rindt slipped between Brabham. Clark finished 4th after some mechanical problems before the BRM
Championship, Brabham made the hole It is neither Hulme, Surtees or who can now beat ... even if it is not mathematical, we take our champion.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7188
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Lun 10 Nov - 13:24

Le 7 Aout je me retrouve au fond de la grille de départ sur la mythique boucle Nord du Nurburgring. Les essais ont été misérables. Mon temps est nul. Je meurs de honte avec ma magnifique monoplace dont je n'arrive pas a tirer le meilleur sur ce Colosse.
Je démarre prudemment, le circuit est long et je ne suis pas a l'aise...; juste essayer de garder le contact. Après un petit tour dans le stadium, le serpent hurlant va s'engouffrer dans la forêt teutonne. Finalement, je commence a me prendre au jeu. Y a quelques voitures qui ne me distancent pas. Anderson par exemple, reste à portée, et je me calque sur sa course... je sais, c'est pas glorieux, mais je suis là pour apprendre, non? Mais, il me reste beaucoup à savoir... et je fais pleins de petites fautes qui me coutent du temps.
Je reviens sur Arundell, qui me rend quand même une bonne centaine de chevaux ! pas de quoi pavoiser !
Quand la puissance parle, j'arrive même a le menacer!
Mais il me largue dans une partie sinueuse... et voilà le Karussel ! Achtung !
Houlà là !!!! sortie acrobatique, j'évite la bordure de justesse.... scabreux ce machin ! il parait que c'est Caracciola qui l'a inauguré ! c'est un truc de fou...
Pendant que je me dépatouille lamentablement loin derrière, les cadors s'expliquent... Brabham, évidemment, se pavane dans sa propre bagnole.
Hill et Surtees sont déjà au petit Karussel.
Surtees, qui a la même voiture que moi, le même gabarit, mais qui roule comme en état de grâce... je l'ai vu aux essais, je crève de ne pas en faire autant pour le moment.
Il se tire une bourre phénoménale avec Graham Hill, une de ces luttes qui font la légende du Ring.
Bandini suit à distance, prudemment, mais nettement plus rapide que les clampins dont je suis...
Sa Ferrari est à l'aise sur tout les terrains, même si le départ de Surtees a privé la Scuderia de son meilleur régleur.
Stewart et Parkes se livrent à un autre duel un peu plus loin... ce Grand Prix est disputé à tous les niveaux !
Jim Clark n'est pas avantagé par sa machine, mais c'est un pilote exceptionnel et il fait bonne figure.
Il prend même un tour à certains... comme Taylor.
Bonnier? Lui aussi sur Cooper Maserati, se débrouille au milieu du peloton. Honorable.
La Brabham reste la meilleure voiture, fiable, maniable, assez puissante et surtout facile à régler. Black Jack se régale à son volant et gagne la course assez tranquillement.
Et voilà le résultat ! Je suis 14eme, j'ai rallié l'arrivée, je touche la prime d'arrivée, la voiture est intacte. Contrat rempli? Oui, mais un gout amer tout de même... J'en ai marre de faire de la figuration.
Au Championnat, Brabham et Surtees creusent le trou.



On August 7th I found myself at the bottom of the grid on the legendary Nurburgring Nordschleife. The tests were poor. My time is zero. I'm dying of shame with my beautiful car that I can not manage to make the most of this Colossus.
I start carefully, the circuit is long and I am not at ease ...; just try to keep in touch. After a quick tour of the stadium, screaming the snake will step into the Teutonic forest. Finally, I started taking me to the game. There's a few cars that do not distance myself. Anderson, for example, is still within reach, and I layer on his race ... I know it's not glorious, but I'm here to learn, right? But I still have much to learn ... and I do a lot of little mistakes that cost me time.
I return to Arundel, which makes me still a hundred horses! no room for complacency!
When talking about power, I even had to threaten!
But he dropped me in a winding part ... and this is the Karussel! Achtung!
Hula there !!!! Acrobatic out, I narrowly avoided the border .... scabrous this thing! it seems that it is Caracciola who inaugurated! this is a crazy thing ...
While I dépatouille miserably far behind the top names are explained ... Brabham, of course, strutting in his own car.
Hill and Surtees are already small Karussel.
Surtees, who has the same car as me, the same size, but it drives like a state of grace ... I saw the tests, I'm dying not to do the same this time.
It takes a phenomenal fill with Graham Hill, one of those fights that make the legend of the Ring.
Bandini following distance carefully, but significantly faster than Clampin I am ...
His Ferrari is comfortable on any terrain, even if the departure of Surtees private Scuderia his best trimmer.
Parkes Stewart and engaged in another duel a little further ... this Grand Prix is played at all levels!
Jim Clark is not favored by his machine, but this is an exceptional pilot and he did well.
He even takes a turn at some ... like Taylor.
Bonnier? Also on Cooper Maserati is doing in the middle of the pack. Hon.
Brabham is the best car, reliable, manageable, quite powerful and especially easy to adjust. Black Jack feasts on his wheel and wins the race quietly enough.
And here's the result! I'm 14th, I reached the finish, I touch the finish bonus, the car is intact. Mission accomplished? Yes, but a bitter taste still ... I'm tired of making up the numbers.
Championship, Brabham and Surtees dig the hole.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7188
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Mar 11 Nov - 16:50

L'équipe de tournage est ici aussi, avec Yves Montand, qui fait une drôle de rencontre quand Henry, qui est son plus grand fan lui demande un autographe. Henry est également harcelé pour n autographe par certains fans qui trouvent difficile de savoir qui est qui, alors qu'il se promène dans la voie des stands en salopette.
La septième épreuve du Championnat est le GP d'Italie qui a lieu dans le temple mythique de la vitesse de Monza. Ici, mon moteur superbe Maserati fait des merveilles et je me classe 12eme aux essai, ce qui me permettra de commencer au milieu de la grille.
Je sais que sur cette piste le tout est d'aller vite en sortie de virage, freiner dur et essayer d'utiliser l'aspiration, a moi d'en faire bon usage. Brabham, saute une fois de plus en tête.
Spence et Surtees suivent, avec tout le reste des moteurs furieux cherchant à rester dans le sillage de la voiture devant.
Puis Black Jack a une défaillance mécanique, et Big John prend la tête!
Loin derrière, je lutte pour rester en contact avec les Ferrari et la Cooper de Rindt. Une fois encore, je remercie mes mécaniciens, ma voiture fonctionne presque aussi bien que celles d'usine.
Brabham tente de suivre Surtees, mais sa voiture empire.
Rindt et Parkes se battent pour la troisième place ... Bientôt, ce sera pour la tête ...
Une fois de plus les BRM ne sont pas compétitifs, Hill fait de son mieux, mais loin de la tête.
A ce stade de la course, je suis 6ème, et je me bats avec ma voiture qui sous-vire.
Jim Clark est malheureusement handicapé par un moteur impuissant. Dommage comme un grand pilote est totalement absent de sa saison.
Richie Ginther se bat également avec sa lourde Honda, son moteur est puissant mais pas facile à utiliser.
Dan Gurney conduit sa magnifique Eagle à une place anonyme.
Même mon ami Bob Bondurant parvient à rouler plus vite à certains moments.

J'attaque de plus en plus fort, n'est-ce pas Luigi?
Et je passe en 4ème position au drapeau à damier!
Dans l'ensemble, je cumule 4 points au championnat et uje reçois une grosse prime d'arrivée. J'ignore ce qui me donne le plus de plaisir!



The filming team is here too, with Yves Montand, that makes funny encounter when Henry, is biggest fan asks him an autograph. Henry is also asked autograph by some fans who find difficult to know who is who, as he walks the pitlane in overalls.
The seventh race of the Championship is the GP of Italy held in the mythical temple of Speed of Monza. Here, my wonderful Maserati engine makes wonders and I achieve 12th rank at the practice which allow me to start in the middle of the grid.
I know this track is all about going fast out of the corners, braking hard and try to use slipstreaming, so I make this knowledge into good use.
Brabham, once again jumps in the lead.
Spence and Surtees follow, with all the rest of the furious engines tryinf to keep in the stream of the car before.
Then Black jack has a mechanical failure, and Big John takes the lead !
Some way behind I struggle to stay in contact with the Ferraris and Rindt's Cooper. Once again I thank my mechanics, my car runs almost as well as those of the works.
Brabham tries to follow Surtees, but his car is getting more problems.
Rindt and Parkes fight for the third place... soon it will be for the lead...
Once again the BRM's are not competitive, Hill does his best but far from the lead.
At this stage of the race, I'm 6th, and I fight with my car which at time understeers.
Jim Clark is sadly handicapped by a powerless engine. Too bad such a great pilot is totally missing his season.
Richie Ginther fights equally with a heavy Honda, which engine is powerful but not easy to use.
Dan Gurney drives his splendid Eagle to an anonymous place.
Even my friend Bob Bondurant achieves to drive faster at times.

I really press hard, isn't it Luigi?
And I get in 4th position to the chequered flag !
All in all, I have 4 points at the championship and a big arrival prize money. WHich makes me over happy !
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7188
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Mar 11 Nov - 17:50

Après cette très bonne course à Monza, je me suis entretenu avec mon comptable. Je suis presque tout l'argent que je dois aller en Amérique pour les derniers tours. Pour gagner les derniers centimes nécessaires, je décide de traverser la Manche pour empocher l'argent de l'engagement. Si je fais un bon résultat, je pourrai aussi prendre un peu d'argent en primes ... Sur le circuit d'Oulton Park, où la Gold Cup a lieu avec une prime totale de 10 000 livres offertes par un journal britannique.
Nous sommes à seulement 14 voitures sur la grille, mon objectif est de terminer, afin de récupérer un peu d'argent de prix et de financer mon voyage américain.
Au drapeau, toutes les voitures rugissent. Taylor à mes côtés glisse bien et ma course aurait pu arrêter sur les premiers mètres. Heureusement, je trouve un trou entre son Shannon et le mur, et je parviens à m'échapper sain et sauf.
En dehors de moi, tous les prétendants sont des rosbifs. Les équipes Brabham, Lotus et BRM sont en tête, et je suis avec tous les privés et marques de moindre importance
Je conduis vite et bien en même temps. Il n'y a pas besoin de casser la voiture dans cette course.
Après quelques tours, je suis toujours en contact avec les meilleurs coureurs. Brabham et Stewart se battent dur pour la 1ère place.
Le pack reste groupé, et Jim Clark trouve le moyen de me dépasser pour un certain temps.
Je l'ai laissé venir, c'est un vrai plaisir de regarder ses trajectoires. Il connaît si bien cette piste. J'apprends beaucoup en le suivant.
Ces pistes britanniques ont un parfum particulier. Le public y est très heureux d'encourager ses pilotes. Sur la piste cependant, les pilotes sont sans pitié et je dois prendre soin de garder ma voiture en marche.
Suivre Jim Clark va me permettre de rester près de la tête.
Toute la course, Stewart, Irland, Hill et Clark vont combattre devant moi. La foule se réjouit d'une telle course serrée.
Puis Hill et Arundell touchent leurs roues et vont dns le gazon. Je gagne 2 rangs.
Il est difficile de suivre tous ces champions, et il est encore moins facile de garder mon rang avec toutes les autres voitures si proches derrière moi.
Enfin, je franchis le drapeau à damier en 4ème position, ce qui me garantit assez d'argent pour réaliser mon rêve: Attendez-moi l'Amérique, je viens!



After that very good race at Monza, I had a meeting with my accountant. I got nearly all the money I need to go to America for the last rounds. To earn the last pence I need, I decide to cross the Channel and pocket some engagement money. If I have a good result, I may also catch some prize money... The venue is Oulton Park, where the Gold Cup is held with a total bounty of 10 000 £ offered by a british newspaper.
We are only 14 cars on the grid, my goal is to finish, in order to grab some prize money and finance my american journey.
At the flag, all the cars are roaring. Taylor at my side slides right and my race could have stopped on the very first yards. Fortunately I find a hole between his Shannon and the pitwall, and I escape unharmed.
Apart from me, all the contenders are British. The Brabham, Lotus and BRM teams lead the way, then I follow with all the privateers and lesser makes.
I drive fast and carefully at the same time. There is no need to break the car in this race.
After a few laps, I'm still in contact with the top racers. Brabham and Stewart fight hard for the lead.
The pack stays grouped, and Jim Clark finds the way to overpass me for a while.
I let him ahead, it's a pleasure to watch his trajectories. He knows this track so well. I learn a lot by following him.
Those British tracks have a feeling of their own. The attendance is very pleased to cheer their pilots. On the track however, the drivers are ruthless and I have to take care to keep my car running.
Following Jim Clark allow me to stay close to the lead.
All the race, Stewart, Ireland, Hill and Clark fight agead of me. The crowd is delighted by such a close race.
Then Hill and Arundell touch their wheels and go spinning. I gain 2 ranks.
It's not easy to follow all these champions, and it's even less easy to keep my rank with all the other cars so close behind me.
Finally, I crosse the chequered flag in 4th position, which ensures me enough money to fulfill my dream : Wait for me America, I'm coming !


avatar
Wookey
Admin

Messages : 7188
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Mar 11 Nov - 18:38

Et maintenant nous sommes 21 sur la grille du Grand Prix des U. S. A. par cette journée nuageuse du 2 Octobre 1966. Les BRM ont été impressionnantes aux essais , et démarrent en avance sur le peloton, où j'ai essayer de maintenir ma 10e place. Juste derrière, les Brabham et les Cooper d'usine suivent en bon ordre, en attendant de lancer l'assaut. Spence prend la tête, mais il est bientôt poursuivi par Jack Brabham.
Jack Brabham a outrageusement dominé la saison entière, et ce GP U. S. ne fait pas exception. Lorenzo Bandini lutte loin derrière, cette saison est une grande déception pour Il Commendatore et son équipe.
Non loin derrière, Surtees et Rindt restent dans la course et restent en vue des leaders. A la mi-course, Surtees tente un rush et revient à proximité de Black Jack. Big John réussit même à prendre les devants pour certains tours. Mais Brabham attend sagement son temps. Et quand les deux dirigeants ratrappent une Lotus attardée, il prend la tête à nouveau.
Une poignée de secondes derrière, je lutte avec l'Eagle de mon ami Bob Bondurant. Bob court son Grand Prix à domicile, et Dan Gurney lui a gentiment prêté son deuxième châssis. Ce GP est couru dans un environnement champêtre, les gens sont venus de tous les environs, et quelquespoliciers typiquement new Yorkais sont assez pour garder la sécurité ici, dans une ambiance de grand pique-nique.
Cette fréquentation profite également de la lutte entre Brabham et Rindt et de l'opposition entre Bob et moi.
Finalement, je dépasse Bob. À ce stade de la course, je suis 7ème, et certaines voitures ne sont pas trop loin de moi, donc je fonce plus fort, même si mes pneus commencent à montrer des signes d'usure ... Depuis Monza, j'ai trouvé une nouvelle confiance en moi et en ma voiture. Cette Maserati Cooper est vraiment une bonne voiture, et j'ai appris à conduire à travers toute la saison. Maintenant, je suis devenu vraiment compétitif. Jo Siffert conduit la même voiture, et je suis vraiment fier d'être plus rapide, du moins aujourd'hui, du sympathique suisse. Bien sûr, je suis dominé par les pilotes d'usine, tels que Rindt, avec son casque foncé ou John Surtees. Ils sont très bon pilote et bénéficient de l'aide de première main du constructeur automobile.
À un certain point, je dépasse Denny Hulme, qui semble faire l'expérience de problème de tenue de route avec sa Brabham.
Tours après tours, je perds du poids en brûlant des combustibles, et je ressens la voiture de mieux en mieux. Donc, mes temps descendent régulièrement. Finalement, je monte à la 5ème position et commence à me battre avec Spence pour la 4ème. Et pendant un court instant, j'ai même pu grimper à cette 4e place. Mais pour atteindre cet objectif, j'ai demandé trop de mes pneus, et je ne peux pas la garder. Enfin je franchis la ligne d'arrivée en 5e place.
12 voitures franchissent la ligne d'arrivée, et encore une fois je reçois 2 points. C'est la 3ème fois que je marque des points cette saison. Pas mal pour un rookie ...
Ce résultat me place 11eme au Championnat. Brabham est champion du monde, quel que soit le résultat au Mexique. La domination de Black Jack cette année aura été particulièrement lourde.




And now we are 21 on the grid of the US Grand Prix, on this cloudy 2nd day of October 1966.
The BRM's have been impressive on the practice, and they start ahead of the pack, where I try to maintain my 10th place.
Close behind, the Brabhams and the works Coopers are following in good order, waiting to launch the assault. –
Spence takes the lead, but he is soon chased by Jack Brabham.
Jack Brabham has outrageously dominated the whole season, and this US GP is no exception.
Lorenzo Bandini struggles far behind, this season is a great disapointment for Il commendatore team.

Not far behind, Surtees and Rindt stay in the race and press hard, they are in sight of the leader.
At mid race, Surtees tries a rush and closes near to Black Jack.
Big John achieves even to take the lead for some laps.
But Brabham wisely waits his time. And when both leaders are lapping a helpless Lotus, he takes the lead again.
A handful of seconds behind, I struggle with my friend Bob Bondurant's Eagle. Bob is at his home Grand Prix, and Dan Gurney has lent him his second chassis.

This GP is run in a country environment, people came from all the surroundings, and a few typically New Yorkese policemen ae enough to keep safety here, in a big picnic ambiance.
This attendance enjoys equally the fight betweend Brabham and Rindt and the opposition between Bob and me.
Eventually, I overpass Bob. At this point of the race, I'm 7th, and some cars are not too far in front of me, so I press harder, even if my tyres begin to show signs of wear...
Since Monza, I have found a new confidence in me and my car. This Cooper Maserati is really a good car, and I learnt to drive it through all the season. Now I'm getting really competitive.

Jo Siffert runs the same car, and I'm really proud to be faster, at least today, of the nice swiss fellow.
Of course, I'm dominated by the works drivers, such as Rindt, with his dark helmet or John Surtees. They are very good pilots and benefit from firsst hand help from the car builder.
At some point, I overpass Denny Hulme, who seems to experience handling problems with his Brabham.
Laps after laps, I gain weight by burning fuel, and I feel the car better and better. So my times are getting down regularly.
Eventually, I raise to the 5th position and begins to fight with Spence for the 4th.
And for a short while, I even climbs to this 4th place. But to achieve this, I asked too much to my tyres, and I can't keep it. Finally I cross the finish line in 5th place.

12 cars cross the finish line, and once again I get 2 points. THis is the 3rd time I score points this season. Not bad for a rookie...

This result let me in 11the position at the Championship. Brabham is world Champion, whatever the result at Mexico. Black Jack's domination this year has been really heavy.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7188
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Mar 11 Nov - 19:22

Ce n'est que 2 semaines après le GP des USA que nous nous retrouvons tous à Mexico. Pour économiser quelques sous, j'ai convoyé la voiture à travers tout le continent. Un périple fou et épuisant. Heureusement, en arrivant à Mexico, j'ai pu me reposer chez mon oncle Alfred. Installé là bas depuis la Guerre; il est dans les affaires et me présente quelques personnes qui me seront bien utiles plus tard.
Après des essais corrects, je viens assister au briefing des pilotes. L'accent du directeur de course est délicieux et on voit sur la photo que certains ont du mal à s'empêcher de sourire...
A cette époque, le circuit était encore à l'extérieur de la ville, entre l'aéroport et les jardins aquatiques de Xochimilco. 19 concurrents avaient fait le déplacement, mais la foule n'avait d'yeux que pour les héros locaux : Pedro Rodriguez et Moises Solana. – à Mexico.
Comme d'habitudes, les Brabham, BRM et Cooper d'usines ont trusté les premières lignes au départ.
Moi, j'ai du faire 11 ou 12 ème aux essais. Pas trop mal... Mais Henry a eu du mal à régler le moteur Maserati à cette altitude. Les petits cylindres du V12 ont du mal à emmagasiner assez d'oxygène.
Au bout de la longue ligne droite, il faut une bonne dose de sang froid pour disputer la corde du virage Solana qui se referme sans fin.

Dans les Esses qui suivent, la bagarre fait rage dans ce premier tour. Je me defends avec acharnement entre les Eagle, les Honda et les Cooper privées. Siffert me harcèle avec détermination.
Finalement, le Suisse me passe, et à l'épingle, je suis un peu à la ramasse. Je manque de peu d'emboutir Dan Gurney.
Puis c'est une nouvelle série de esses. Plus rapide cette fois. Cette piste donne le tournis.
Enfin, on arrive sur la courbe relevée de Peralta. Je me mets dans la roe de Gurney. Lui qui connait bien les ovales, va me monter comment négocier cette courbe.
Pedro Rodriguez, qui a pu avoir un volant d'usine Lotus, fait se soulever la foule à chaque passage.
Pendant ce temps, loin devant moi, un petit groupe s'est détaché avec Surtees, Brabham et Ginther. Plus loin suivent Hulme et Rindt.
Surtees montre toutes les qualités de la Cooper. Apparamment, ses mécanos ont trouvé le moyen de faire fonctionner le Maserati à cette altitude. Mais le V8 Repco de Brabham semble marcher encore mieux. La Honda de Ginther, elle, bénéficie d'une injection ultra moderne bien utile ici.
Finalement, Brabham décide de passer à l'offensive et prend la tête de la course à Peralta.
Surtees tente de resister à l'exterieur, mais en vain.
Hulme a profité de la bataille pour se rapprocher. Rindt n'est pas loin non plus. – à Mexico.
Parlons en de Rindt. Jusqu'ici il a mené une course sage. A mi-parcours, il est cinquième devant Hill sur sa BRM. C'est le moment où il décide de tenter sa chance.
Tout d'abord il passe Surtees à l'épingle.
Puis il revient sur Hulme. – à Mexico.
Un peu plus tard il fait l'exteieur à Brabham dans la courbe de Peralta. Le moins qu'on puise dire, c'est que l'Autrichien ne manque pas de caractère !
Enfin, il passe Ginther a l'épingle, tout en résistant à une charge furieuse de Surtees.
Pendant un moment, il tente de prendre le large avec Hulme
Puis, il doit repousser une nouvelle tentative de Surtees. Les coéquipiers ne se font pas de cadeaux !
Finalement Surtees explose son moteur, et Rindt remporte le dernier GP de la saison. Brabham termine deuxieme aujourd'hui. Il a survolé la saison. Je ne termine que 8eme. Mais la voiture est intacte et je touche la prime d'arrivée. Tout va bien.
Au classement final. Jack Brabham est Champion du Monde 1966 avec une énorme avance. Je suis 12ème avec 6 points. Meilleur débutant de tous les temps, plus jeune pilote a avoir marqué des points. Et premier français. Que demander de plus pour cette première saison?



It was only two weeks after the GP of USA that we all meet in Mexico City. To save a few pennies, I conveyed the car across the continent. Crazy and exhausting journey. Fortunately, arriving in Mexico City, I was able to rest my uncle Alfred. Installed over there since the war; it is in this business and I have a few people who will be very useful to me later.
After proper testing, I just attend the drivers briefing. The focus of the race director is delicious and you can see on the picture that some are struggling to keep from smiling ...
At that time, the track was still outside of the city, between the airport and the water gardens of Xochimilco. 19 competitors made the trip, but the crowd had eyes only for local heroes: Pedro Rodriguez and Moises Solana. - Mexico.
As habits, Brabham, BRM and Cooper plants have swept the first lines out.
I had to do 11 or 12 th tests. Not too bad ... But Henry has struggled to address the Maserati engine at that altitude. The small cylinders of the V12 have trouble storing enough oxygen.
At the end of the long straight, you need a good dose of cool to play the chord of the curve Solana closes endless.

In the following Esses, the battle raged in the first round. I fiercely defends between Eagle, Honda and private Cooper. Siffert harassing me with determination.
Finally, the Swiss pass me, and at the hairpin, I'm a little to pick up. I just missed to stamp Dan Gurney.
Then it's a new series of esses. Faster this time. This track dizzy.
Finally, you reach the raised curve Peralta. I put myself in the roe Gurney. He who knows the oval will mount me how to negotiate the curve.
Pedro Rodriguez, who may have a Lotus factory steering wheel, is to raise the crowd each time.
Meanwhile, far ahead of me, a small group broke away with Surtees, Brabham and Ginther. Further follow Hulme and Rindt.
Surtees shows all the qualities of Cooper. Apparently, his mechanics have found a way to run the Maserati at this altitude. But the V8 Repco Brabham seems to work even better. Ginther's Honda, it enjoys a very useful ultra modern injection here.
Finally, Brabham decided to go on the offensive and took the lead in the race for Peralta.
Surtees tries to resist the outside, but in vain.
Hulme took the battle to come closer. Rindt is not far away. - Mexico.
Talk Rindt. Until he led a wise course. Halfway through, he is fifth on his BRM before Hill. This is when he decided to try his luck.
Firstly it goes Surtees at the hairpin.
Then he returns to Hulme. - Mexico.
A little later he made more exteieur to Brabham in the curve of Peralta. Draws the least to say is that the Austrian is no shortage of character!
Finally, he passes a pin Ginther, while resisting a furious charge Surtees.
For a moment, he tries to take off with Hulme
Then he must push a new attempt to Surtees. Teammates are not made gifts!
Surtees finally explodes his engine, and Rindt won the last GP of the season. Brabham finished second today. It flew over the season. I could only finish 8th. But the car is intact and I touch the finish bonus. All is well.
The final standings. Jack Brabham's 1966 World Champion with a huge lead. I'm 12th with 6 points. Rookie of all time, the youngest driver to have scored points. First and French. What more for this first season?
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7188
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Mar 11 Nov - 20:09

La saison 1966 terminée, je dois préparer la saison suivante. Je commence par démonter toute la Cooper, et la remonter soigneusement. Un bon coup de peinture pour lui redonner un coup de jeune, et une carrosserie plus fine... Maintenant, il faut chercher des sous.
Pour financer ma saison, j'organise une journée Portes Ouvertes au Circuit de Lédenon, avec la complicité de Jean-Pierre, le cousin de mon mécanicien Henry. Jean-Pierre a créé ce circuit en pleine garrigue du coté de Nîmes. L'entrée pour le public est gratuite, mais les vendeurs de sandwiches et de souvenirs, me paient un pourcentage. Pour faire venir le public, je n'ai pas organisé une course mais un ensemble de démonstratins qui culmine avec les essais de quelques F1 appartenant à des copains.
Luigi Mennella s'est offert le luxe de relancer la Scuderia Centro Sud avec rien de moins qu'une splendide Ferrari 312. Le son magique du V12 Ferrari enchante la foule, et la splendide monoplace rouge est pour beaucoup dans le succès de la journée. Luigi espère courir toute la saison avec ce bolide.
Et devinez qui m'a fait l'honneur de descendre de Vichy faire tourner sa Cooper? Eh oui, c'est l'ami Guy Ligier ! Mais cette fois, il est sur mon terrain, et c'est moi qui lui apprend quelques trucs sur le toboggan des garrigues.
Un jeune pilote belge est aussi venu faire quelques tours. C'est Jacky, le fils du grand journaliste Jacques Ickx. Sa voiture est très mystérieuse. Les mécaniciens ont l'air français. En tout cas, il semblerait qu'il reste une dose de mystère sur cette voiture. Tout le monde prend des airs de conspirateur et reste très discret. On dirait la bande dessinée "Le Pilote sans Visage".
Bob Anderson est venu aussi avec sa vieille Brabham. Je crois que j'ai réussi à le convaincre que le climat de la méditerranée lui plairait plus que celui de Londres. En tout cas, il s'est régalé à monter et descendre la colline de Lédenon.
Oskari Kantonen, 30 ans, est un homme d'affaires finlandais qui a acheté une Lotus 25 à essayer de F1 avec. Il réside actuellement Düsseldorf, Allemagne de l'Ouest, où il a développé une entreprise de meubles avec un succès modéré sous le nom de Kantonen GmbH. Il a maintenant l'argent pour satisfaire son rêve d'être un pilote de Grand Prix. Avant de déménager en Allemagne, il a pratiqué le sport automobile en Finlande, notamment au "Rallye des Lacs 1000" à trois reprises au début des années 60. En Allemagne, il a pris part à des courses de Formule Vee de temps en temps, surtout en 1966 pour acquérir de l'expérience avant de passer à la F1. Durant 1967, il espère courir autant de'épreuves européennes que possible et étendre son entreprise de meubles pour réunir les fonds et l'expérience pour une meilleure voiture en 1968.
Pour faire plaisir à l'assistance, nous roulons groupés quelques tours. Tout cela a l'air très banal aujourd'hui, mais à l'époque, ce genre de manifestations était très rare, et les puristes pinçaient un peu le nez devant le coté "mercantile" de l'affaire. Les temps changent...
Ce fut une bien belle journée en tout cas, et notre démonstration fut le point de départ d'une longue et solide amitié entre le Team Wookey et le Circuit de Lédenon.
Avant de rentrer à Nimes, j'emmène pilotes et mécanos découvrir le Pont du Gard. A l'époque la route passait encore dessus. Luigi semble tout fier de ses ancêtres Romains.
On entre à Nîmes par les arènes... Impressionant. Un petit coup d'oeil à la Maison Carrée.
Et la journée se termine dans un délicieux restaurant. Une ambiance chaleureuse réunit pilotes et mécaniciens de toutes nationalités. Anglais, Italiens, Finnois, Allemands et français... ainsi que le jeune Belge que tous pressent d'avouer d’où vient sa mystérieuse machine.
Jacky est à peu près de mon âge. C'est chouette, car je me sentais parfois perdu comme un gamin au milieu des adultes. Ceci dit, il est roublard, et nous n'aurions jamais rien su, si l'un de ses mécaniciens, bien éméché, n'avait vendu la mèche en demandant de rentrer à Romorantin. C'est donc une Matra qui se cachait sous la voiture mystère !
Quelques jours plus tard, je suis au Circuit Bugatti, au Mans, ou j'assiste aux premiers tour de roue de la McLeod. La McLeod n'est autre que la Shannon de l'an dernier, rebadgée par son sympathique nouveau propriétaire, Conrad McLeod, un petit patron breton d'origine écossaise. Pourvu d'un joli coup de volant, McLeod est aussi un as de la publicité et réussit à financer sa saison en associant sa voiture à des opérations promotionnelles dans les grands magasins qui commencent à s'édifier dans les périphéries des grandes villes. Il me coonfie qu'il fera l'impasse sur le déplcament en Afrique du Sud, mais qu'on le verra surement en Europe, dans les courses où il parviendra à s'engager.


____________________________________________________________

The 1966 season ended, I have to prepare the next season. I begin by dismantling the entire Cooper, and go carefully to rebuild. A good coat of paint to give it a facelift, and a thinner body ... Now we have to look for some pennies. Maintenant, il faut chercher des sous.To finance my season, I organize an open day at the Circuit de Lédenon, with the help of Jean-Pierre, a cousin of my mechanic Henry. Jean-Pierre has created this circuit in the garrigue on the side of Nimes. The entrance to the public is free, but sellers of sandwiches and souvenirs, pay me a percentage. To bring the public, I have not held a race but a set of démonstratins culminating in some F1 testing belonging to friends.
Luigi Mennella has the luxury of Scuderia Centro Sud restart with nothing less than stunning Ferrari 312. The magical sound of the Ferrari V12 enchants the crowd and the beautiful red car has a lot to the success of the day. Luigi hopes to run all season with this bolide.
And guess who did me the honor to come down from Vichy to run the Cooper? Yes, it's friend Guy Ligier! But this time it is on my property, and it was I who taught him some tricks of the slidetrack of scrubland.
A young Belgian driver also came to do a few laps. Jacky is the son of the great journalist Jacques Ickx. His car is very mysterious. The mechanics seem French. In any case, it would seem that there is a dose of mystery about this car. Everyone takes the air of a conspirator and is very discreet. It looks like the Michel Vaillant comic book "The faceless Driver"
Bob Anderson also came with his old Brabham. I think I convinced him that the climate of the Mediterranean would please him more than London. In any case, he regaled up and down the hill Lédenon.

Oskari Kantonen, 30, is a Finnish businessman who has bought a Lotus 25 to try F1 with. He currently resides Düsseldorf, West Germany, where he has developed a moderately succesful furniture business under the name of Kantonen GmbH. He has now the money to fulfill his lifelong dream to be a Grand Prix driver. Before he moved to Germany, he practiced motorsport in Finland, notably entering the 1000 Lakes' Rally three times in the early 60's. In Germany he has taken part in Formula Vee races from time to time, especially in 1966 to build up experience to move to F1. During 1967 he hopes to enter as many European races as possible and extend his furniture business to gather the funds and experience for a better car in 1968.
To please the audience, we drive a few laps grouped. All this seems very trivial now, but at the time, such events were rare, and purists a little pinched nose to the side "mercantile" of the case. Times are changing ...
It was a beautiful day anyway, and our demonstration was the beginning of a long and solid friendship between the Team Wookey and Lédenon circuit.
Before returning to Nimes, I take drivers and mechanics to discover the Pont du Gard. At the time the road passed over yet. Luigi seems proud of his ancestors the Romans.
We enter in Nimes by the arena ... Impressive. A quick glance at the Maison Carree.
And the day ends in a delicious restaurant. A warm together pilots and mechanics of all nationalities. English, Italian, Finnish, German and French ... and that all the young Belgian press to confess whence its mysterious machine.
Jacky is about my age. It's nice because I felt like a kid sometimes lost among the adults. That said, it is cunning, and we would never have known, if one of his mechanics, while drunk, had spilled the beans by asking to go Romorantin. So it's a Matra hiding under the car mystery!
A few days later, I am at Bugatti Circuit, Le Mans, where I see to the first laps of the McLeod. The McLeod is none other than last year Shannon, rebadged by his friendly new owner, Conrad McLeod, a small Breton Scottish boss. Provided a nice swerve, McLeod is also an ace in advertising and managed to finance its season by combining his car in promotional operations in department stores that are beginning to be built in the outskirts of large cities. He tells me that he will ignore the trip to South Africa, but probably will be seen in Europe, in races where he will manage to get involved.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7188
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Mer 12 Nov - 10:08




Le 2 janvier 1967, les protagonistes de la saison passée se retrouvent au départ du GP d’Afrique du Sud. Ferrari a fait l'impasse sur le déplacement, mais a fourni un châssis à la Scuderia Centro Sud qui aligne Luigi Mennella. Honda a recruté John Surtees. Son siège chez Cooper revenant au jeune Mexicain Pedro Rodriguez. 4 pilotes locaux complètent la grille. Les essais sont dominés par les Lotus qui bondisent en tête au baisser du drapeau.

Clark a pris le meilleur, mais Hill le talonne de près. Surtees et Stewart attendent de profiter d'une occasion.
Chapman n'a pas donné de consignes. L'anglais et l'écossais se livrent un duel acharné dans ces premiers tours.
Une fois, deux fois... dix fois, Hill attaque. Clark se défend avec correction mais acharnement.
Les virages se prennent dans des nuages de gomme brûlée... Finalement, Hill passe à Clubhouse !
Clark doit laisser refroidir ses pneus et Stewart puis Surtees prennent l'avantage sur lui.
Dans la foulée Stewart attaque Hill et prend la tête.
Un peu plus tard dans la course, Clark reprend Stewart qui doit aussi céder à la remontée du Champion en titre: Brabham. Le très surprenant Luigi Mennella est à ce moment là 4ème de la course.
La Ferrari privée marche très fort à Kyalami, même si Surtees essaie tout pour reprendre cette 4ème place !
Un peu trop, même ! il part à la faute à Crowthorne ! Oh la belle embardée ! Heureusement il s'en tire indemne, mais la Honda est cassée... – à Kyalami Race Track.
Et moi, me direz vous? Eh bien je ne fais pas du tourisme, croyez moi ! Ma voiture tourne bien, je roule correctement, mais loin des premiers.
D'autres pilotes roulent ainsi une autre course. Notamment les locaux comme Liku Botha et sa vieille Brabham
Ou Dave Charlton sur une voiture identique
En fin de course, les deux Lotus cassent, laissant la victoire à ... Jack Brabham. Encore !!! Luigi a fait une belle course mais épuisé, il cède 3 fois sur la fin, pour finir 6ème. Il marque un point pour sa première course : félicitations !
Au classement, on retrouve bien sur les mêmes !



Entry list :
1 Jack BRABHAM Brabham Racing Organisation Brabham BT20 Repco 740 V8 3.0 Goodyear
2 Denny HULME Brabham Racing Organisation Brabham BT20 Repco 740 V8 3.0 Goodyear
3 Jochen RINDT Cooper Car Company Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Firestone
4 Pedro RODRIGUEZ Cooper Car Company Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Firestone
5 Jackie STEWART Owen Racing Organisation BRM P83 BRM P75 H16 3.0 Goodyear
6 Mike SPENCE Owen Racing Organisation BRM P83 BRM P75 H16 3.0 Goodyear
7 Jim CLARK Team Lotus Lotus 43 BRM P75 H16 3.0 Firestone
8 Graham HILL Team Lotus Lotus 43 BRM P75 H16 3.0 Firestone
9 Dan GURNEY Anglo American Racers Eagle T1F Climax FPF L4 2.8 Goodyear
10 Richie GINTHER Anglo American Racers Eagle T1G Weslake 58 V12 3.0 Goodyear
11 John SURTEES Honda Racing Honda RA273 Honda RA273E V12 3.0 Firestone
12 Jo SIFFERT Rob Walker / Jack Durlacher Racing Team Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Firestone
14 Bob ANDERSON DW Racing Entreprises Brabham BT11 Climax FPF L4 2.8 Firestone
15 Jo BONNIER Joakim Bonnier Racing Team Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Firestone
16 Piers COURAGE Reg Parnell Racing Lotus 25 BRM P56 V8 2.0 Firestone
17 John LOVE Privé Cooper T79 Climax FPF L4 2.8 Firestone
18 Sam TINGLE Privé LDS Mk 3 Climax FPF L4 2.8 Firestone
19 Dave CHARLTON Scuderia Scribante Brabham BT11 Climax FPF L4 2.8 ?
20 Luki BOTHA Privé Brabham BT11 Climax FPF L4 2.8 ?
21 Philippe NICOLAS Team Wookey Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Firestone
22 Luigi MENNELLA Scuderia Centro Sud Ferrari 312/67



On January 2, 1967, the protagonists of last season are at the start of the GP of South Africa. Ferrari has chosen to overlook the move, but provided a frame for Scuderia Centro Sud which enters Luigi Mennella. Honda has hired John Surtees.His seat at Cooper returning to the young Mexican Pedro Rodriguez. 4 local pilots complete the grid. The practices are dominated by Lotus both cars roar to the lead at the down of the flag.
Clark took the best, but Hill is close behind. Surtees and Stewart are waiting to take advantage of an opportunity. Chapman did not give instructions. The English and Scottish engage a fierce duel in the opening laps.
Once, twice ... ten times, Hill attack. Clark defends himself with correction but hard. Turns are taken in clouds of burning rubber ... Finally, Hill , at Clubhouse, passes! Clark needs to cool his tires and Stewart then Surtees take advantage of him. In the wake of Stewart Hill attack and took the lead.
A little later in the race, Stewart resumesClark which must also give a lift to the Champion title: Brabham. The Luigi Mennella is very surprising at the time he is fourth of the race.
The private Ferrari work very hard at Kyalami, while Surtees while trying to take over the 4th place! A little too much, even! He made a mistake in Crowthorne! Oh the beautiful swerve! Luckily he was uninjured, but the Honda is broken ...
And ME will say you? Well I do not tourism, believe me! My car runs well, I drive correctly, but far from the first.
Other drivers run another race. Especially as local Liku Botha and his old Brabham or Dave Charlton with a similar car
Near the end of thel race, the two Lotus break, leaving the victory to ... Jack Brabham. Again! Luigi made a good race but exhausted, he sold three times on the end to finish sixth. He scores a point for his first race: Congratulations!
The Championship standings reflects the result
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7188
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 20 Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum