Wookey F1 Challenge story only

Page 11 sur 22 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Sam 29 Oct - 12:32

Le lendemain de Monza, je passe par Modène, pour discuter avec Maserati. Renfloués par Citroën, le département moteur a bien travaillé. Les premiers blocs du nouveau "SM 14" sont prêts, et les cylindres sont en cours de montage. La finition est méticuleuse, et sur la planche à dessin, mon prochain moteur est conforme à mes espoirs. Le travails sur un "tipo 13" a été abandonné en cours de route et le nouveau projet s'est vu imposer son nom par Citroën. Il ressemble un peu au moteur Matra dans son architecture, mais il me faudra attendre pour savoir s'il fait un aussi joli son...
La course suivante ayant lieu au Canada, Monza a aussi été l'occasion de dire au revoir et à l'année prochaine à quelques concurrents qui ne seront pas de la fin de saison américaine, notamment George Jonckers et Chris Lewis.

Mais comme toujours en F1 un clou chasse l'autre, et des nouveautés apparaissent au deuxième Grand Prix du Canada de l'histoire. A commencer par la date, logiquement raprochée des manches aux États-Unis et au Mexique, mais on a également changé de circuit. Ceci dit, un accord d'alternance entre Mosport et le circuit québécois de Mont-Tremblant près du village de Saint-Jovite avait été prévu de longue date. L'hiver précédent Joakim Bonnier avait fait le tour du circuit de 2,65 mile dans son rôle de président du GPDA et dicté une liste d'améliorations, impliquant principalement l'augmentation des zones de ruissellement et le déplacement des talus plus loin de la piste. Ceux-ci avaient été mises en œuvre à un coût déclaré de 35.000 C $. Le circuit avait été initialement construit en 1964 et a accueilli deux courses USAC (toutes deux remporté par Mario Andretti) et une course CanAm (remportée par John Surtees) plus quelques autres. C'est donc dans ce cadre champêtre que va se poursuivre mon duel avec Graham Hill, sous l'arbitrage de Jacky Ickx, et sans négliger Stewart et les McLaren, bien capables eux aussi de venir troubler la fête.

McLaren, Brabham, l'équipe Tyrrell de Matra-Cosworth , Walker et Parnell reviennent tous comme à Monza tandis que Honda (qui a quitté la nouvelle voiture V8 en Angleterre) et BRM ont tout deux réduit à une seule voiture pour se concentrer sur leurs chefs d'équipe. Ferrari est revenue à deux voitures seulement pour Chris Amon et Ickx et chez Cooper le projet Alfa Romeo semble avoir été laissé complètement au point mort, et Lucien Bianchi a plutôt été engagé à conduire une voiture à moteur BRM aux côtés de Vic Elford. Ailleurs Lotus a continué avec une équipe de trois voitures; cependant, comme Mario Andretti étant parti à Trenton International Speedway honorer ses engagements USAC, Chapman a engagé Bill Brack, un Canadien de 33 ans, qui était en tête du championnat national de Formule Deux du pays, mais doit surtout son statut à ce qu'il est titulaire d'une concession Lotus. L'équipe de l'usine Matra s'est finalement senti prête à courir deux voitures V12 et - sans surprise - a appelé Henri Pescarolo, qui accumule de bons résultats pour l'usine en Formule Deux.

Chez Anglo-Américan Racers, Dan Gurney a renoncé à l'Eagle-Weslake pour le moment et loué une McLaren M7A, qui est restée peinte en orange bien quentièrement prise en charge par l'équipe américaine. Coté pilotes privés, il reste la McLaren-BRM de Bonnier quant au local Al Pease il est venu avec son Eagle-Climax qu'il ne parvient pas à qualifier.

McLeod, lui laisse sa Brabham au garage et a préféré s'entendre avec les frères Bianchi pour conduire la Wookey-Alfa. Puisque Lucien a retrouvé le volant d'une Cooper-BRM, qui n'est guère plus rapide.

Les qualifications se passent très bien, et c'est très excité par ma quatrième place que je me présente sur l'étroite grille du circuit situé non loin de Sainte-Jovite. Trop excité, certes, car j'appuie sur le champignon avant le baisser du drapeau. Me ravise, lève le pied et finalement repars, toujours dans le paquet de tête mais sans avoir bénéficié de ma manoeuvre. Je n'en suis que plus motivé quand la direction de course m'annonce par drapeau et panneau ma pénalité de 20 secondes pour départ anticipé.
Il va falloir que je cravache !
Malheureusement, sur ce tourniquet étroit, je me fais plusieurs fois ralentir, non seulement par mes adversaires mais aussi des attardés, et n'arrive pas à tirer le meilleur parti d'une Wookey qui respire pourtant la santé ! Graham Hill, lui, ne me fait pas de cadeau. Sa Lotus aussi est en grande forme et il me harcèle jusqu'à ce que je commette la petite erreur dans un dépassement d'attardé qui lui permet de passer devant moi. Il est à ce moment quatrième derrière Stewart, Luigi et... Razor Ramon ! Le Mexicain fait une course splendide. Malheureusement, il sollicite sans doute un peu trop son Cosworth qui en fin de course laisse échapper une fine fumée bleue avant de lacher un grand panache de fumée.
Colin Chapman fait de grands signes à Luigi Mennella. Si Luigi lève le pied, Hill finira second, marquera 6 points et prendra le large au championnat.
Mais Luigi, n'espère qu'une chose : que Stewart casse et qu'il remporte un deuxièe grand prix de rang. Il ne lève pas le pied, au contraire.
Finalement la Matra de Stewart tient jusqu'à la ligne et remporte une deuxième victoire. Luigi finit deuxième et Hill troisième. Quant à moi, je suis déçu d'apprendre que ma belle quatrième place m'est retirée à cause de mon faux départ. Ickx, Siffert et Oliver ayant tous fini à moins de 20 secondes de moi, je rentre bredouille de points. Et comme Bob Bondurant s'est accroché avec Rindt à la mi course, c'est toute notre écurie qui fait grise mine. Au contraire des mxicains de Don Pedro qui font une fête du tonnerre pour célébrer la course magnifique de Miguel "Razor Ramon" Garcia. Sur le moment je m'étonne d'une telle joie pour une course qui finit par un abandon. Mais Miguel m'explique qu'il a reçu d'un Don Pedro ravi, l'assurance qu'une nouvelle voiture, encore meilleure, lui serait attribuée pour 1969.



English a écrit:The day after Monza, I go through Modena to discuss with Maserati. Bailed out by Citroen, the engine department has done well. The first blocks of the new "SM 14" are ready, and the cylinders are being assembled. The finish is meticulous, and on the drawing board, my next engine meets my expectations. The project of a "tipo 13" was dropped along the way and the new project has been subject to its name by Citroën. It looks a little Matra engine in its architecture, but I will have to wait to see if it makes a nice sound too ...
The next race taking place in Canada, Monza was also the opportunity to say goodbye and see you next year at some competitors who will not be the end of American season, including George Jonckers and Chris Lewis.

But as always in F1 a nail drives out another, and novelties appear in the second Grand Prix of Canada's history. Starting with the date, logically moved closer to the United States and Mexico rounds, but also the circuit. That said, a rotation agreement between the Mosport and Circuit Mont-Tremblant near the village of Saint-Jovite had been long planned. The previous winter Joakim Bonnier had been around the 2.65 mile circuit in his role as president of the GPDA and dictated a list of improvements, involving mainly the increase in runoff areas and moving slopes further from the  track. These had been implemented at a reported cost of $ 35,000 C. The circuit was originally built in 1964 and has hosted two USAC races (both won by Mario Andretti) and CanAm race (won by John Surtees) plus a few others. It is in this countryside that will continue my fight with Graham Hill, under the arbitration of Jacky Ickx, without neglecting Stewart and McLaren, although also capable for disturbing the party.

McLaren, Brabham, Tyrrell team Matra-Cosworth, Parnell and Walker all return as at Monza while Honda (who left the new V8 car in England) and BRM have both reduced to a single car to concentrate on their team leaders. Ferrari returned to two cars only for Chris Amon and Ickx at Cooper and Alfa Romeo project seems to have been completely left in neutral, and Lucien Bianchi was instead committed to driving a car engine BRM alongside Vic Elford. Elsewhere Lotus continued with a three-car team; however, as Mario Andretti being party to Trenton International Speedway to honor his USAC commitments Chapman hired Bill Brack, a Canadian of 33 years, who was head of the National Formula championship Two of the country, but owes its status to that he holds a Lotus dealership. The Matra factory team finally felt ready to race two V12 cars and - not surprisingly - called Henri Pescarolo, which accumulates good results for the works team in Formula Two.

In Anglo-Américan Racers, Dan Gurney gave up the Eagle-Weslake the moment and rented a McLaren M7A, which remained painted orange although totally supported by the US team. Listed private pilots, there is the McLaren-BRM Bonnier about the local Al Pease it came with its Eagle-Climax he fails to qualify.

McLeod, leaves his Brabham in the garage and preferred to get along with the Bianchi brothers to lead the Wookey-Alfa. Since Lucien found the wheel of a Cooper-BRM, which is hardly faster.

The qualifications are going very well and I'm very excited about my fourth place that I stand on the narrow gate of the circuit located near St. Jovite. Too excited, certainly, since I press the pedal before the drop of the flag. Changed my mind, lifts the foot and finally press on again, always in the leading pack but without the benefit of my movement. I'm more motivated when race control announced me and sign my flag 20 second penalty for jumping the start.
I'll have to whip!
Unfortunately, this narrow turnstile, I make several times slow, not only by my opponents but also retarded and unable to make the most of Wookey who nevertheless exudes health! Graham Hill, he does not make me a gift. His Lotus also is in great shape and he is harassing me until I commit a small error in a belated overflow that allows him to pass me. It is the fourth time behind Stewart, Luigi and ... Razor Ramon! The Mexican did a splendid race. Unfortunately seeking perhaps a little too Cosworth that his end position lets out a thin blue smoke before letting go a big plume of smoke.
Colin Chapman made great signs to Luigi Mennella. If Luigi hold off his foot, Hill finished second, score 6 points and will take off in the championship.
But Luigi, only hopes one thing: Stewart breaks and he wins a second race in a row. He does not lift the foot, on the contrary.
Finally the Stewart's Matra holds up the line and win a second victory. Luigi & Hill finished second and third. As for me, I am disappointed that my fourth place is cancelled because of my false start. Ickx, Siffert and Oliver who all finished within 20 seconds of me, I returned empty-handed points. And as Bob Bondurant clung with Rindt in mid race, our whole team that makes a wry face. Unlike Don Pedro mexicans that make a thunderous celebration to celebrate the great race of Miguel "Razor Ramon" Garcia. At the moment I am surprised with such joy for a race that eventually abandonment. But Miguel explained that he received a Don Pedro thrilled the assurance that a new car, even better, it would be allocated for 1969.


Dernière édition par Wookey le Sam 29 Oct - 16:02, édité 1 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7874
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Sam 29 Oct - 13:35

Hill reprend la tête du championnat. Ickx garde une petite chance, pour Stewart, il faudrait un miracle. Par contre, un des effets de la course canadienne est la tension qui s'est installée entre la Scuderia Centro-Sud et Lotus. Chapman ne décolère pas et Luigi Mennella reste ferme sur ses positions. "Si Lotus ne veut plus nous fournir, nous trouverons un fournisseur italien" clame-t-il.


AFSESPMONBELNEDFRAGBRGERITACANUSAMEXTotal
Hill
496
9
61439
Nicolas26449
9
4
38
Ickx63

36432330
Stewart






96924
Bondurant


9631


19
Mennella





2
9617
Amon

6
1
6


13
Siffert
9






211
Hulme


3
43


10
Rindt3

2


4

9
Clark9








9
Rodriguez4
2



1

7
Oliver

1
4



16
McLaren

3






3
Beltoise


12




3
Ramon







3
3
de la Bassetta
2







2
Joncker




2



2
Brabham






2

2
Courage
1







1
McLeod1








1
Attwood




1



1
Hill takes the championship lead. Ickx keeps a small chance for Stewart, it would take a miracle. By cons, one effect of the Canadian race is the tension that has arisen between the Scuderia Centro Sud and Lotus. Chapman is still furious and Luigi Mennella remains firm on its positions. "If Lotus does not want to give us cars, we will find an Italian supplier" He exclaims.


Dernière édition par Wookey le Sam 29 Oct - 15:37, édité 1 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7874
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Dim 30 Oct - 8:22

Etats-Unis 1968


172e Grand Prix

XI United States Grand Prix

6 octobre 1968 - Watkins Glen
108 tours x 3.701 km - 399.708 km

Quinze jours après le Grand Prix du Canada les équipes sont arrivées dans l'environnement familier de l' État de New York pour la manche suivante, la plupart ayant conduit depuis le Québec. Dans une saison qu'on pouvait considérer comme palpitante ou comme un témoignage de son manque de fiabilité et une pénurie des meilleurs talents de conduite depuis la mort de Jim Clark (selon le point de vue) la course pour le titre est restée grand ouverte.

Comme d'habitude pour les courses en Amérique du Nord, les soucis de la logistique font qu'il y a eu peu de changements. En l'absence de courses USAC Mario Andretti et Bobby Unser sont libres de revenir à la Formule Un avec Lotus (à la place de Bill Brack) et BRM respectivement, tandis que Ferrari connaît une de ses crises internes dont elle a le secret et Derek Bell remplace Jacky Ickx au pied levé. Pendant ce temps l'écurie de Ken Tyrrell, Matra internationale se réduit à une voiture unique pour Jackie Stewart.

Jacky Ickx, qui n'a pas perdu tout espoir au championat se réfugie dans la Wookey Alfa de l'écurie Franco Belge, avec le soutien d'une marque belge de chocolats, pendant que Lucien Bianchi reprend le chemin de Cooper. Gurney conduit toujours sa McLaren, mais faché d'articles de presse le voyant déjà courir pour la marque, s'est appliqué à repeindre la monoplace à ses propres couleurs.

Dans le paddock, on remarque aussi de nombreuses allées et venues entre l'écurie Scuderia Centro-Sud et l'écurie franco-belge qui fait courir la Wookey Alfa. Entre Chapman et Mennella, le torchon brûle depuis St-Jovite et le bouillant italien semble, si l'on en croit la rumeur, intéressé par le moteur Alfa pour l'an prochain. En tout cas, Mauro Bianchi semble particulièrement heureux de bavarder en italien avec le Napolitain. Pour le moment rien ne filtre de ces discussions, et Luigi, comme Nathy tentent d'optimiser leurs Lotus sans les habituels échanges avec l'écurie d'usine que l'on voyait fréquemment jusqu'ici.

Par contre, la rumeur d'un prochain mariage entre les deux pilotes de la Scuderia Centro Sud continue d'enfler. On raconte que Luigi aurait demandé sa main à Nathy au soir du Grand Prix d'Italie victorieux et que la belle aurait accepté. Là encore, rien n'a filtré officiellement. Mais la présence de Mr Wehbé père dans le stand des Lotus italienne n'est peut être pas fortuite.

Coté rumeurs, on parle aussi beaucoup de la présence de Len Terry, toujours en contrat chez BRM, dans le stand de Don Pedro. Ceci explique t il les progrès de la PZ? En tout cas, Miguel Garcia, qui continue à se faire appeler "Razor Ramon" se raproche des premières lignes aux essais.

Enfin, bien que sa Brabham soit toujours propulsée par un Repco, McLeod discute beaucoup avec Robin Herd et Keith Duckworth. Quand on lui demande s'il compte acheter un Cosworth, il se contente de répondre d'un sybillin "Non , c'est pas çà"...

Autre visiteur, Nicholas Cole, qui passe les essais dans le stand Wookey-Citroën. Questionné sur la Wookey de l'année prochaine, il se contente de sourire.

Une fois encore, les essais sont dominés par Graham Hill, devant Stewart et Hulme. Ickx montre les progrès de la Wookey Alfa, et son immense talent en se qualifiant devant moi, suivent Luigi et Nathy, Miguel "Razor ramon", Pedro de la Bassetta et tous les autres.

Au départ, Jacky sourit. Il tombe des cordes et sa réputation d'excellent pilote sous la pluie n'étant pas usurpée, il compte bien surprendre son monde !

Moi, je rate plutôt mon départ, fais un gros écart dans les premiers tours et doit batailler au milieu de peloton. A un moment, je me fait doubler par Jo Siffert, et me place dans son sillage pour remonter un à un mes adversaires. Hélas, aveuglé par ses projections d'eau, je ne voit pas la BRM de Unser au ralenti à la sortie des stands. Et je détruits ma suspension en l'accrochant.

Luigi, au contraire est très bien parti, mais petit à petit il se fait ratrapper et sortir des points par Andretti et Courage. Siffert poursuit sa remontée et rrevient sur Hill, Ickx, Gurney et Stewart qui menaient la course depuis le début. Ickx sentant le danger tente de hausser le rythme, mais c'est le moment que choisit son moteur Alfa pour casser. Pas de chance pour le belge !

Siffert poursuit son attaque et remporte une victoire d'anthologie, l'un de ces exploits qui batissent une réputation. Encore une fois, Chapman voit une Lotus coiffer son poulain Graham Hill et le priver de précieux points pour le titre. Heureusement pour lui, mon abandon et celui de Ickx laissent l'anglais dans une position confortable avant la manche finale à Mexico.




WIP, still writing this chapter
English a écrit:A fortnight after the Canadian Grand Prix the teams arrived in the familiar environment of the State of New York for the next round, most driving from Quebec. In a season that was either thrilling or a testament to poor reliability and a dearth of top driving talent since the death of Jim Clark (depending on point of view) the title remained wide open

As per usual for the North American races logistics meant there were few changes. In the absence of USAC races Mario Andretti and Bobby Unser are free to return to Formula One with Lotus (instead of Bill Brack) and BRM respectively, while Ferrari is experiencing its internal crises which it has the secret and Derek Bell replaces Jacky Ickx off the cuff. Meanwhile the team of Ken Tyrrell, Matra International is reduced to a single car to Jackie Stewart.

Jacky Ickx, who has not lost hope for the title took refuge in the stable Wookey Alfa Franco Belge, with the support of a Belgian brand of chocolates, while Lucien Bianchi takes the path back to Cooper. Gurney drove his McLaren still, but angry about newspaper articles already seeing him running for the works, has applied to repaint the car in his own colors.

In the paddock, we also notice many comings and goings between Scuderia Centro-Sud and the French-Belgian team which puts the Alfa Wookey. Mennella between Chapman and the bad blood from St-Jovite and the Italian boiling seems, if you believe the rumor, interested in the Alfa engine for next year. Anyway, Mauro Bianchi seems particularly happy chatting in Italian with a Neapolitan. For the moment nothing filter these discussions, and Luigi, as Nathy try to optimize their Lotus without the usual trade with the works stable that is frequently seen so far.

For cons, the rumor of an impending marriage between the two drivers of the Scuderia Centro Sud continues to swell. It is said that Luigi would have asked for her hand to Nathy in the evening of victorious Italy Grand Prix and the pretty would have accepted. Again, nothing has filtered officially. But the presence of Mr Wehbe father in the Italian Lotus booth can not be coincidental.

As gossips goes, There is also  a lot talk about the presence of Len Terry, still under contract at BRM, in the booth of Don Pedro. Does it this explains the progress of PZ? Anyway, Miguel Garcia, who continues to call himself "Razor Ramon" nears first lines at practice.

Finally, although his Brabham is still powered by a Repco McLeod talk a lot with Robin Herd and Keith Duckworth. When asked if he will buy Cosworth, it simply responds to an oracular "No, it's not about this" ...

Another visitor, Nicholas Cole, which passes the practice in Wookey Citroën stand. Asked about the Wookey next year, he just smiles.

Again, practice is dominated by Graham Hill, before Stewart and Hulme. Ickx shows the progress of the Alfa Wookey and his immense talent by qualifying before me and follow Luigi Nathy, Miguel "Razor ramon" Pedro de la Bassetta and all others.

Initially Jacky smiled. It pours and reputation for excellent driver in the rain is not usurped, he hopes to surprise our world!

I rather miss my departure, make a big slide in the early rounds and must fight into the midfield. At one point, I 'm doubled by Jo Siffert, and place myself in his wake to go up one by one my opponents. Alas, blinded by splashing water, I do not see the BRM of Unser idle at the pit exit. And I destroyed my suspension by hanging.

Luigi, on the contrary made a good start, but gradually he is rejoined and exited from points by Andretti and Courage. Siffert continues to rise and comes back on Hill, Ickx, Gurney and Stewart who led the race from the beginning. Ickx sensing danger tried to up the tempo, but this is the moment chosen to break his Alfa engine. No chance for the Belgian!

Siffert continues to attack and won a victory of anthology, one of those feats that build a reputation. Again, Chapman sees a Lotus style foal Graham Hill and depriving him of valuable points for the title. Fortunately for him, my abandonment and that of Ickx leave English pilot in a comfortable position before the final round in Mexico.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7874
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Dim 30 Oct - 9:23

La victoire de Siffert prive Hill de fêter son titre dès aujourd'hui, mais avec 7 points d'avance, il faudrait un miracle à Mexico pour que je l'emporte. Ickx et Stewart sont définitivement battus.



English a écrit:Siffert's victory deprives Hill to celebrate his title today, but with 7 points ahead, it would take a miracle in Mexico for me to win. Ickx and Stewart are definitely out of the race.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7874
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Lun 31 Oct - 17:54

NON CHAMPIONSHIP RACE




Le 20 octobre 1968 se tient sur le circuit de Daytona en Floride le Pepsi Challenge. Une course sur invitation richement dotée par le fabricant de cola américain. La guerre commerciale fait rage contre Coca Cola, et Pepsi cherche à consolider ses positions commerciales aussi bien en Europe que dans le reste du monde à grands coups d'opérations publicitaires spectaculaires.
Ils ont donc choisi cette date entre les GP des Etats Unis et du Mexique pour faire se confronter la fine fleur de la Formule 1 aux meilleurs pilotes de monoplaces américains, spécialistes d'Indianapolis.
C'est le circuit de Daytona, en Floride qui accueille la course. Composé d'un circuit routier au milieu d'un anneau de vitesse, il est censé équilibrer les chances entre les deux catégories. L'idée n'est pas nouvelle. Déjà en 1958 une course similaire avait eu lieu à Monza. Mais à l'époque, les F1 avaient été dominéespar les voitures américaines.

 

La délégation américaine est amputée de plusieurs pilotes retenus par d'autres obligations, elle est donc renforcée de pilotes de F1, dont la plupart ont déjà couru sur ovale.

2 MarioAndretti STP Brawner HawkIII
3 BobbyUnser Rislone Special
8 RogerMcCluskey G.C. Murphy Eagle/Offy
12 MarkDonohue Sunoco Eagle
20 ArtPollard STP Lotus 56
30 MikeSpence STP Lotus 56
35 JochenRindt Brabham BT25
42 DennyHulme Olsonite Eagle
48 DanGurney Olsonite Eagle
60 JoeLeonard STP Lotus 56
66 BruceMcLaren Shelby Turbine
69 Conrad McLeod Shelby Turbine
70 GrahamHill STP Lotus 56
78 JerryGrant Bardahl Eagle

 

Quant aux F1, beaucoup sont restées sur le continent pour ne pas multiplier les soucis logistiques avant le GP du Mexique. Les organisateurs ont donc pu rassembler un bien joli plateau :

5 Surtees Honda
6 Amon Ferrari
7 Ickx Ferrari
10 Brabham Brabham
11 Oliver Lotus
15 Stewart Matra International
16 Siffert Lotus
21 Beltoise Matra International
22 Courage BRM
24 Bondurant Wookey
26 Rodriguez BRM
29 Nicolas Wookey
54 de la Bassetta Eagle
58 Mennella Lotus
72 Ramon PZ

English a écrit:On October 20, 1968 stands on the Daytona circuit in Florida the Pepsi Challenge. An invitational race richly endowed by the US cola manufacturer. The trade war is raging against Coca Cola, and Pepsi seeks to consolidate its market positions both in Europe and in the world blows of spectacular advertising operations.
They chose this date between the GP of the United States and Mexico to confront the cream of Formula 1 cars to the best American drivers, Indianapolis specialists.
This is the Daytona circuit in Florida which hosts the race. Composed of a road course in the middle of a speed ring, it is supposed to balance the odds between the two categories. The idea is not new. Already in 1958 a similar race was held in Monza. But at the time, the F1 had been dominates by American cars.

Above you can read the 2 sides of the entries


Dernière édition par Wookey le Mer 2 Nov - 10:24, édité 2 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7874
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Lun 31 Oct - 19:30

Pour résumer le Pepsi Challenge, je pourrais le faire d'une phrase : Les Indy ont dominé les essais, les F1 ont dominés la course et j'ai gagné ! Mais ce serait trop simple, non? Bon, alors, je vous explique.

Deux séances de qualifications étaient programmées. Celle du samedi matin s'est déroulée sous un soleil torride typiquement floridien. A ce moment là, les pilotes de F1 découvraient la piste, se familiarisaient avec le très long banking et les locaux ont enquillé les temps canons.

Personne ne s'est inquiété, en général, la deuxième séance est plus rapide. La piste aurait du continuer à chauffer et nous devions avoir pris nos marques. Mais une bonne averse, typiquement floridienne elle aussi s'est abattu sur Daytona. Rien qui fasse peur à un cévenol, mais tout de même bien impressionante, et quand le drapeau vert s'est abaissé la piste, bien refroidie était encore humide par endroits.

Moralité, la pole position est restée à Jerry Grant, devant Donohue, Hill, McCluskey et deux autres Indy, puis Stewart me devance, et j'ai encore Ickx, Luigi Mennella et Razor Ramon à mes cotés.

Grant part en tête, mais rapidement, Donohue le dépasse. Stewart lance alors son offensive et dépasse tout le monde pour prendre la tête.

Après quelques tours bien planqué dans le peloton de tête à profiter de l'aspiration des uns et des autres, je passe à mon tour à l'offesnive. Je repasse Luigi Mennella et quelques locaux intercalés, et me lance à l'assaut de l'écossais.

Aux deux tiers de la course, je suis revenu sur lui, avec Luigi qui me suit comme une ombre. Nous restons dans ces positions jusqu'à l'arrivée ou nous nous partageons le podium. Mario Andretti termine quatrième sur sa Brawner Hawk. Mal qalifié, il aura remonté tout le peloton pour terminer derrière notre trio. Les deux mexicains, Rodriguez et Garcia complètent le triomphe de la Formule 1 sur sa cousine américaine.







To summarize the Pepsi Challenge, I could do it in one sentence: The Indy dominated the tests, the F1 had dominated the race and I won! But that would be too simple, right? Well then, let me explain.

Two qualifying sessions were scheduled. This Saturday morning was held under a scorching sun typically Floridian. At this time, F1 drivers discovered the track, became familiar with the lengthy banking and locals dropped the times.

Nobody cared, in general, the second session is faster. The track should have continued to be heated and we were taking our marks. But a good downpour, typically Floridian also befell Daytona. Nothing to frightens someone living near the Cévennes, but still very impressive, and when the green flag was lowered the track, well cooled was still wet in places.

Total : the pole position remained to Jerry Grant, before Donohue, Hill, McCluskey and two Indy and Stewart ahead of me, then Ickx, Luigi Mennella and Razor Ramon at my side.

Grant took the lead but quickly was passed by Donohue. Stewart then launched his offensive and exceeds everyone to take the lead.

After some good laps stashed in the forefront to take advantage of the aspiration of each other, I pass my turn to offensive. I pass Luigi Mennella and some local interspersed, and throws me to attack the Scots.

Two thirds of the race, I returned to him with Luigi following me like a shadow. We remain in these positions until the arrival or we share the podium. Mario Andretti finished fourth on his Brawner Hawk. With a bad qualification time, it will back up all the pack to finish behind our trio. Both Mexican, Rodriguez and Garcia completed the triumph of the Formula 1 of its American cousin.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7874
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Mer 2 Nov - 10:42

Entre Daytona et Mexico, nous sommes invités en toute décontraction dans le sublime ranch de Don Pedro près de Monterrey. J'y retrouve de nombreux amis et connaissances dans une ambiance de fête perpétuelle qui contraste avec l'année marquée par de nombreux deuils.
Luigi nous annonce officiellement la date de son mariage avec Nathy qui aura lieu à Beyrouth, juste après la fin de la saison. Tout le monde bavarde beaucoup, notamment de ses projets pour 1969.
Don Pedro et Miguel font beaucoup de mystères autour de leurs projets. Mais beaucoup pensent qu'ils sont en contact avec BRM. En tout cas Len Terry est des invités. Luigi et Chapman ne se parlent plus. Par contre Luigi parle beaucoup avec les frères Bianchi. Il semblerait que les italo-belges soient parti prenantes d'un projet incluant aussi Luigi et Alfa Romeo. Mais il faudra attendre l'intersaison pour en savoir plus.
Quant à moi, j'ai travaillé sur un cahier des charges avec mes fournisseurs, DSC et Maserati et j'attends de voir l'avancée de leur travail sur la Wookey-Citroën PNB69. En attendant, je profite de la piscine, et des écuries de l'hacienda pour passer des moments de bonheur avec Régine, moments trop rares car entre les courses et son travail à l'hôpital, nous en sommes trop souvent privés.

English a écrit:Between Daytona and Mexico, we are invited in all relaxation in the sublime Don Pedro ranch near Monterrey. I found many friends and acquaintances in a perpetual party atmosphere that contrasts with the year marked by many sorrows.
Luigi officially announces the date of his marriage with Nathy to be held in Beirut, just after the end of the season. Everyone chatters a lot, including his plans for 1969.
Don Pedro and Miguel make many mysteries surrounding their projects. But many think they are in contact with BRM. Anyway Len Terry is here as a guest. Chapman and Luigi no longer speak together. But Luigi is talking a lot with the Bianchi brothers. It seems that the Italo-Belgian stakeholders are part of a project also including Luigi and Alfa Romeo. But it was not until the offseason to learn more.
As for me, I worked on a specification with my suppliers, DSC and Maserati, and I expect to see the progress of their work on Wookey Citroen PNB69. Meanwhile, I took advantage of the pool, and stables of the hacienda to spend moments of happiness with Regine, because too rare moments between my races and her working at the hospital, we are too often denied.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7874
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Mer 2 Nov - 11:30

GP '68 - Round 12: VII Gran Premio de Mexico
Magdalena Mixhuca, Mexico
Sunday 3rd November 1968

Le Grand Prix du Mexique est décisif pour l'attribution du titre, mais avec 7 points d'avance sur moi, Hill est dans une position confortable, et Lotus n'a presque qu'à lui assurer de terminer la course pour garantir le titre.

Mario Andretti et Bobby Unser à nouveau retenus par une course USAC, La troisième Lotus est confiée au pilote local Moisés Solana (pour la quatrième fois, bien qu'il attende toujours un résultat décent) tandis que la seconde BRM d'usine a été simplement donnée à Pedro Rodríguez comme mulet pour sa Course à domicile. Chez Ferrari, Jacky Ickx revient au bercail après qu'une nouvelle crise de colère d'Enzo Ferrari ait "réaménagé le management". Johnny Servoz-Gavin a été rappelé par Matra International. Sinon les mêmes voitures vues à Watkins Glen sont là. Avec une didfférence toutefois concernant la Wookey-Alfa de Mauro Bianchi, repeinte d'un beau rouge et qui arbore les logos d'Agip et de Pirelli, nouveaux partenaires techniques en prévision de la saison suivante.

Troisième aux essais derrière Hill et Stewart, je devance Hulme, Ickx, Mennella et mon ami Miguel qui court pour la dernière fois sous le pseudonyme de Razor Ramon.

Stewart prend le meilleur départ, mais très vite Graham Hill le dépasse au freinage et prend l'avantage. L'écossais ne s'en laisse pas compter, et repasse l'anglais à l'épingle.

Après quelques tours, je passe à mon tour à l'attaque, et passe les deux britanniques.  Je n'ai pas d'autre choix que de hausser la cadence en espérant faire casser Hill s'il se décide à me suivre.

Evidemment,à ce jeu, ce qui devait arriver arrive, et c'est moi qui grille ma voiture. Du coup c'est Luigi qui prend la tête. Un quatrième leader pour la course ! Mais ce n'est pas fini...

Hulme et Miguel Garcia produisent leur effort aux deux tiers de la course. Miguel prend la tête. Le public est en délire et scande "Ramon ! Ramon!" pour encourager son favori à la voiture dorée..

Mais la PZ, malgré ses étonnants progrès depuis qu'un Cosworth la propulse, n'est pas de taille face à la McLaren, et Miguel doit lever le pied pour économiser ses pneus.

Ce dont finalement profite Hill pour conclure la saison d'une belle seconde place.
Luigi assure une quatrième place méritoire devant les deux américains, Bob Bondurant et Dan Gurney auteurs d'une belle course à quelques distance des leaders.



English a écrit:The Grand Prix of Mexico is decisive for the attribution of the title, but with 7 points ahead of me, Hill is in a comfortable position, and Lotus has almost only to ensure that he finish the race to secure the title .

Mario Andretti and Bobby Unser again retained by a USAC race, the third Lotus is entrusted to the local driver Moises Solana (for the fourth time, although it still expects a decent result) while the second factory BRM was simply given to Pedro Rodríguez as mule for his home race. At Ferrari, Jacky Ickx returns to the team after a new Enzo Ferrari tantrum has "reorganized management". Johnny Servoz-Gavin was recalled by Matra International. Otherwise the same cars seen in Watkins Glen are there. However with différence about Wookey Alfa of Mauro Bianchi, painted a beautiful red and sporting the logos of Agip and Pirelli, new technical partners in preparation for the following season.

Third at practice behind Hill and Stewart, I'll start ahead of Hulme, Ickx, Mennella and my friend Miguel running for the last time under the pseudonym Razor Ramon.

Stewart made the best start, but soon Graham Hill exceeds the brake and took the lead. The Scot does not count leaves and returns English at the pin.

After a few laps, I pass my turn to attack, and pass both British pilots. I have no choice but to raise the tempo, hoping to quash Hill if he decides to follow me.

Obviously, in this game, what had to happen happens, and it's me that my car grid. So this is Luigi takes the lead. A fourth leader for the race! But it is not finished...

Hulme and Miguel Garcia produce their effort to two thirds of the race. Miguel takes the lead. The audience goes wild and chanted "Ramon! Ramon!" to encourage his favorite and his golden car ...

But despite its amazing progress since that Cosworth propels PZ, It is still not match for the McLaren, and Miguel must slow down to conserve his tires.

What ultimately benefits Hill to end the season with a fine second place.
Luigi provides a meritorious fourth place ahead of two Americans, Bob Bondurant and Dan Gurney authors of a good race at some distance of the leaders.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7874
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Mer 2 Nov - 11:39

Final Championship standings :

AFSESPMONBELNEDFRAGBRGERITACANUSAMEXTotal
Hill49696146651
Nicolas264499438
Ickx6336432330
Stewart969327
Bondurant9631221
Siffert92920
Mennella296320
Hulme343919
Amon61613
Rindt3249
Clark99
Rodriguez4217
Ramon347
Oliver1416
Gurney415
McLaren33
Beltoise123
Joncker22
de la Bassetta22
Courage112
Brabham22
Andretti22
McLeod11
Attwood11
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7874
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Jeu 3 Nov - 11:56

Nous nous retrouvons début décembre près de Beyrouth pour un mariage absolument mémorable, celui de Luigi Mennella et de Nathy Wehbé. La petite église du village est bien trop petite pour accueillir les invités, et seule la famille y pénètre. Nous, la fine fleur des pilotes de F1, les mécanos, les ingénieurs, faisons une haire d'honneur à la sortie avec des volants, des pare chocs, tout ce que nous avons pu trouver pour les faire défiler dans une ambiance automobile.
Derrière nous, les enfants du village lancent des pétales de fleurs par dessus nos épaules à la sortie des mariés. Les cloches sonnent à toute volée dans une ambiance qui ne dépayse absolument pas Luigi après une messe orientale pleine de solennité où il dut faire 3 fois le tour de l'église sombre une couronne sur la tête au bras de sa promise. Se retrouver ensuite en pleine lumière dans une ambiance de folie si proche de celles qu'il connait en Italie l'aura sans doute amusé. Je me demande juste si les tirs d'armes automatiques en l'air se font aussi à Naples?
Du village, le cortège joyeux part en voiture dans un lieu que les francophones appellent "Bois de Boulogne" et les autres simplement "Bolonia" Un instant, un invité italien a crut que le diner serait servi à Bologne, on dut l'empêcher de se précipiter à l'aéroport de Khaldé !
Ce "Bois de Boulogne" est une splendide forêt de pins parasols qui surplombe la montagne libanaise. Dans cette forêt s'éparpillaient alors riches demeures et restaurants chics. C'est là que la famille Wehbé nous a reçu avec faste dans sa résidence d'été où elle se réfugie pour échapper à la moiteur des été beyrouthins.
Les mariés étaient resplendissants, étourdis pas le nombre des invités qui tenaient à les féliciter, leur sang froid de pilotes neleur servait plus de rien dans ce tourbillon.
L'hospitalité libanaise est proverbiale et dans les grandes occasions, les mezzés se composent de plus de 50 plats différents, répartis en petites assiettes et coupelles qui passent et repassent sur les tables. Chacun piochant ce qu'il aime. Mais quand on est étranger et qu'on veut goûter à tout, cela tient de la gageure. Heureusement, régine avait eu amplement le temps de me faire découvrir les usages, aussi  je sus garder la face et me tenir convenablement face à sa famille. Nathy étant sa cousine, toute la famille Maalouf était là au grand complet. Notamment ses cousins Amin et Nassif célèbres plus tard l'un comme écrivain et académicien français, l'être comme trompettiste, et père d'Ibrahim Maalouf le grand interprète que nous connaissons tous. Les deux jeunes gens avaient alors une vingtaine d'années et je ne garde de cette occasion que le souvenir de leur joie insouciante et volubile.
Bien plus impressionnant était le père de Régine que je n'avais encore jamais rencontré. Heureusement, j'avais pu croiser sa maman de passage à Paris quelques mois plus tôt et elle avait du plaider ma cause. Je savais que je devais tout de même rester sur mes gardes. L'attribution d'une chambre séparée dès mon arrivée au Liban m'avait rappelé que la grande libération des moeurs en cours n'avait pas encore atteint ces rivages.
Ayant bien répété mon texte, je le pris donc à part dans les formes et lui demandai la main de sa fille, en me sentant un peu ridicule, sachant qu'il y a un bon moment que je lui avait pris bien plus que la main, et que je savais qu'il ne pouvait l'ignorer, même s'il affecta bien évidemment du contraire. Avec bienveillance il me sourit, me demanda de prendre soin de "la prunelle de ses yeux, de son souffle, de son âme, de sa vie" et me donna sa bénédiction.
Le lendemain, tous les invités européens de la fête et quelques parents, y compris bien sur les cousins Wehbé se retrouvèrent pour l'annonce officielle de nos fiançailles. Régine rayonnait. Pour toute occidentale qu'elle paraisse, je compris alors tout ce que cet instant représentait pour elle. Et d'un seul coup je mesurai le sacrifice qu'elle avait fait en partageant ma vie avant d'en être passée par ce rituel.
Pour la première fois, je ressentis quelque chose qui allait au delà de ma passion pour elle. Un immense respect et en même temps cette sensation merveilleuse et écrasante d'être aimé par quelqu'un prêt à tout sacrifier, ce qu'elle a de plus sacré, pour moi.
Oui, avec le recul, çà à l'air assez bête de ma part de n'avoir pas compris cela plus tôt, mais j'étais orphelin de mère ne l'oubliez pas. Et je n'avais pas encore tout à fait 23 ans.
je restais ensuite encore quelques jours au Liban, le temps de faire la connaissance de ma future belle famille. J'y rencontrai aussi la famille de Don Pedro en y accompagnant Miguel qui avait profité du mariage pour servir de messager pour son mécène.
Henri et Marcel, venus avec moi m'entrainèrent aussi dans des visites. Chez ses parents pour Marcel. Et la famille de ses beaux parents pour Henry dont l'épouse, Marie, était fille de libanais d'Afrique installés depuis longtemps à Marseille. Je l'ignorais jusqu'ici. Mais ce détail me fit prendre conscience que j'étais depuis longtemps entourés de personnes liés à ce minuscule et magnifique pays d'une manière ou d'une autre. Epouser Régine m'avait semblé jusqu'ici une charge, une obligation, un prix à payer pour continuer à vivre auprès de ma sublime maitresse. Une obligation que milles prétextes me permettaient de différer. Ce voyage, ou peut être l'obligation de la cotoyer sans la toucher, allez savoir, en firent une évidence. Le mariage fut donc programmé début février à Paris.




English a écrit:We meet near Beirut early December for an absolutely memorable wedding, that of Luigi Mennella and Nathy Wehbe. The small village church is too small to accommodate the guests, and only the family enters. We, the cream of F1 drivers, mechanics, engineers, doing a hair shirt to honor the output with steering wheels, bumper, whatever we could find to scroll in an automotive environment.
Behind us, the village children throwing flower petals over our shoulders at the exit married. The bells pealing in an atmosphere absolutely not dépayse Luigi after a full Eastern Mass solemnity when he had to make three times around the dark church a crown on his head on the arm of his bride. Then find themselves in full light in a crazy atmosphere so close to those he knows Italy will doubtless amused. I just wonder if the automatic gunfire in the air are also in Naples?
The village, the merry hand drive train in a place that the French call "Bois de Boulogne" and the other simply "Bolonia" One moment, an Italian guest has thought the dinner would be served at Bologna, we must prevent Khaldé rush to the airport!
This "Bois de Boulogne" is a splendid forest of pines overlooking the Lebanese mountains. In this forest were scattered so rich mansions and chic restaurants. This is where the Wehbe family received us with pomp in his summer home where she fled to escape the sweaty summer of Beirut.
Married were resplendent, stunned not the number of guests who were keen to congratulate them, their cold blood neleur drivers used more than anything in this whirlwind.
The Lebanese hospitality is legendary and great occasions, the mezze consist of more than 50 different dishes, divided into small plates and cups that come and go on the tables. Each digging what he likes. But when you are abroad and want to taste everything, it is particularly challenging. Fortunately, régine had ample time to make me discover uses, as I knew save face and stand properly deal with his family. Nathy being his cousin, all the Maalouf family was there in full force. Including his cousins ​​and famous Amin Nassif later as a French writer and academician, being as trumpeter Ibrahim Maalouf and father of the great interpreter that we all know. The two young men had then twenty years and I do not care for this opportunity to remember their carefree joy and voluble.
Even more impressive was the father of Régine I had never met. Fortunately, I could pass her mom visiting Paris a few months earlier and she had to plead my cause. I knew I had to still stay on my guard. The allocation of a separate room when I arrived in Lebanon reminded me that the great liberation of current mores had not yet reached these shores.

Having well rehearsed my lines, so I took apart the forms and asked the hand of his daughter, feeling a little ridiculous, knowing that there is a while since I had taken him more than the hand and I knew he could not ignore it, even if it affected obviously guilty. He smiled sympathetically, asked me to take care of "the apple of his eyes, his breath, his soul, his life" and gave me his blessing.
The next day, all European party guests and some parents, including of course the Wehbe cousins ​​found themselves for the official announcement of our engagement. Régine beamed. For Western it may seem, I understood everything that moment meant to her. And suddenly I measured the sacrifice she had made in sharing my life before being passed through this ritual.
For the first time, I felt something that went beyond my passion for it. Immense respect and at the same time this wonderful and overwhelming feeling of being loved by someone ready to sacrifice everything, it is most sacred to me.
Yes, looking back, here to look pretty stupid of me not to have understood this earlier, but I was motherless do not forget. And I still had not quite 23 years.
I even stayed a few days later in Lebanon, time to get to know my future in-laws. I also met the family of Don Pedro y accompanying Miguel who had taken advantage of marriage to serve as a messenger for his patron.
Henri and Marcel went with me also led me in the visits. With his parents for Marcel. And the family of her parents-Henry whose wife, Mary, was in Africa Lebanese girl long settled in Marseille. I did not know so far. But this detail made me aware that I was surrounded by people long associated with this tiny and beautiful country in one way or another. Marrying Régine had seemed so far a load, an obligation, a price to pay to continue to live with my mistress sublime. An obligation miles pretenses allow me to differ. This trip, or may be obliged to rub it without touching, for some, made it obvious. The marriage was therefore scheduled early February in Paris.


Dernière édition par Wookey le Mer 23 Nov - 15:52, édité 4 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7874
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 22 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum