Wookey F1 Challenge story only

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Dim 26 Fév - 17:27

XXII RAC British Grand Prix
19 juillet 1969 - Silverstone
84 tours x 4.711 km - 395.724 km

La galaxie Stewart

En ce week-end britannique, Jackie Stewart prend une décision capitale pour son avenir : il signe un contrat de longue durée avec l'International Management Inc., une entreprise fondée par l'Américain Mark H. McCormack, spécialisée dans la gestion des carrières de champions de haut niveau. McCormack a déjà comme clients des vedettes telles que le skieur Jean-Claude Killy, le tennisman Rod Laver ou les golfeurs Gary Player et Jack Nicklaus. Il exploite commercialement leurs images à travers d'importants contrats publicitaires patronnés par des marques prestigieuses. Ainsi Stewart devient le premier champion automobile à être « administré » comme une star de cinéma. Il se transforme en véritable hommes d'affaires et devient l'ambassadeur d'une grande firme comme Ford ou vend son image à travers des publicités pour la télévision. Avec lui, la Formule 1 entre ainsi dans une nouvelle ère, celle du « sport business ». Les pilotes ne seront bientôt plus seulement des « gladiateurs des temps modernes », mais aussi des « hommes-sandwichs ». Déjà Colin Chapman a ouvert une brèche l'année précédente en repeignant ses voitures aux couleurs d'un grand cigarettier. Avec l'émergence des « mass médias », le sport automobile commence à s'internationaliser, attire des commanditaires et gagne en popularité.

Finaud comme un Écossais dès qu'il s'agit d'affaires, Stewart adapte même son apparence aux canons du moment. Voici ainsi comment le décrit le journaliste français Olivier Merlin : « Il a une silhouette « pop » tout à fait dans le vent de la ville : cheveux de naufragé tombant en rouflaquettes sur les oreilles, casquette à pont, gros camée sur l'auriculaire, cravate à fleurs, et « costard » tubulaire, l'extérieur d'un Rolling Stone en rupture de guitare. »

En parallèle, Stewart étend son influence sur les autres pilotes, ce qui lui permet de mener son combat en faveur de la sécurité. Il a ainsi joué un rôle crucial dans l'annulation du GP de Belgique en juin. Son cercle d'intimes comprend Graham Hill, qui demeure encore le pilote prédominant, Jochen Rindt, Chris Irwin et le jeune espoir anglais Piers Courage. Il entretient des relations cordiales avec son équipier Jean-Pierre Beltoise, ainsi qu'avec Jack Brabham et Bruce McLaren. En revanche, Stewart se heurte assez souvent à Jacky Ickx, Chris Amon et Pedro Rodríguez, dont la conception fataliste de la course automobile est radicalement opposée à la sienne.

Présentation de l'épreuve

Ce Grand Prix de Grande-Bretagne marque la moitié du championnat du monde 1969. Après cinq courses, Jackie Stewart ne paraît pas avoir de rival dans la quête de la couronne. L'Écossais et sa Matra-Ford-Cosworth survolent les débats au point d'écœurer la concurrence. Le Team Lotus semble seul capable d'enrayer cette marche triomphale, mais il perd du temps et de l'énergie à développer la 63 à quatre roues motrices. En outre, le seul pilote capable de se mesurer à Stewart, Jochen Rindt, frappé de malchance, n'a inscrit que 9 points. Hill lui n'en a que 7.

Matra amène deux MS80 et une MS84 à quatre roues motrices qui est placée en réserve. On constate l'apparition de deux petites dérives de chaque côté de l'aile arrière. Afin de préparer cette épreuve, Ken Tyrrell a planifié de longues séances d'essais à Silverstone avant le début des essais officiel.

Lotus apporte quatre voitures officielles, deux 49B et deux 63 4x4. Cependant cette fois-ci Colin Chapman ne veut pas réserver sa « quatre roues motrices » à son seul « cobaye » John Miles. Il a en effet fait son deuil de la saison 69, estimant Matra et Stewart irrattrapables, et désire donc poursuivre la mise au point de son nouveau modèle. Graham Hill et John Miles reçoivent chacun une 63, tandis que Jochen Rindt continue à faire de la résistance et s'agrippe à sa 49B.

Jack Brabham mal rétabli avait prévu de confier son volant à Dan Gurney, mais celui-ci est retenu outre-Atlantique par une course d'USAC et le vieux Jack se hisse au volant. Les ailerons des BT26 sont maintenant munis de cloisons marginales en perspex afin de canaliser les filets d'air. A noter que jeudi matin, attendant que lui soit livrée sa Lotus, Graham Hill s'est autorisé quelques tours de roues dans la voiture de Jacky Ickx. La monoplace de Piers Courage, toujours bien préparée par les hommes de Frank Williams, arbore un capot/déflecteur en nids d'abeille.

Bruce McLaren et Denny Hulme utilisent leurs machines habituelles. Derek Bell se voit confier la M9/A, voiture à quatre roues motrices dessinée par l'ingénieur suisse Jo Marquart. Volumineuse, elle possède de plus gros réservoirs que la M7 car McLaren estime qu'une transmission à quatre roues motrices, en utilisant mieux la puissance, augmente aussi la consommation. Marquart affirme cependant que l'emploi d'alliages légers la rend moins lourde que la M7. Le moteur Ford-Cosworth est retourné comme sur les autres 4x4. La transmission est entièrement l'œuvre de l'écurie néo-zélandaise, mais elle va se montrer bien trop fragile. Enfin la voiture privée de Vic Elford possède une aile arrière inédite.

BRM est de retour. John Surtees pilote la nouvelle 139 dessinée par Len Terry. Cette voiture ressemble beaucoup à la 138 mais est plus légère et possède un train avant complètement rond. En outre le V12 a été retouché pour accroître la puissance à bas régime. Jackie Oliver conduit toujours la 133. Les deux monoplaces possèdent un nouvel aileron arrière.

Pour la première fois de l'année, Ferrari engage deux pilotes. Pedro Rodríguez rejoint Chris Amon. Las du retard technique de la Scuderia, Amon est de méchante humeur, d'autant plus que la patience n'est pas sa première vertu. Ses mécaniciens font les frais de ses fréquentes colères. Rodríguez conduit une voiture de 1968 possédant tout de même un moteur neuf et un système de lubrification retravaillé.

Ce Grand Prix voit le retour en Formule 1 de Jo Bonnier, engagé sur une Lotus 49 achetée à Colin Chapman, le modèle conduit par Dick Attwood à Monaco. Enfin, Silvio Moser fait l'impasse sur cette épreuve.

Après avoir vendu son prototype à McLeod, Cosworth en a construit un second. Je rappelle que Keith Duckworth avait confié ce projet à Robin Herd avec l'accord de Ford. Herd a conçu une voiture monocoque au design révolutionnaire, arborant des formes particulièrement anguleuses. La carrosserie est en aluminium. La calandre affiche une taille démesurée tandis que d'énormes réservoirs d'essence sont fixés aux pontons. Un gros réservoir d'huile est placé juste derrière le pilote, ce qui est particulièrement incommode. L'ensemble est très laid. Au lieu d'utiliser la transmission de type Ferguson, Herd a imaginé un système original. Malgré les suggestions proposées par McLeod, la Cosworth reste incroyablement vicieuse, lourde, malaisée à piloter, au point que Taylor se brûle à son volant au bout de quelques boucles. Jackie Stewart la conduit pendant quelques tours avant d'abandonner, dégoûté. Malgré cela, Taylor insiste pour courir. Il est vrai qu'on ne l'a pas revu au volant dune F1 depuis... 4 ans. Déjà il s'agissait d'une voiture qui finira dans les mains de McLeod : la Shannon. Bien qu'identique à la McLeod, la voiture est engagée sous le nom de Cosworth et présente une livrée dépouillée d'aluminium nu. McLeod, lui, garde le sourire dans sa voiture bleue portant le tartan des McLeod. Un tartan qu'arbore fièrement une dizaine de fans en kilt venus spécialement d'Ecosse.

Chez Wookey, toujours pas de Bob Bondurant. C'est Nicolas Cole, qui hérite de la voiture qu'il a construite dans les ateliers de son grand-père. Bon pilote de F2, Nicolas Cole se voit propulsé dans la catégorie supérieure pour son GP National malgré ses réticences.

Cevert est le seul pilote Tecno, tandis que Mlle Katsumoto conduit toujours sa vieille Honda. Chez Vulkan, Le jeune Argentin reutemann s'ets installé dans la deuxième voiture et semble faire l'unanimité de l'équipe franco-espagnole.

Vaillante a beaucoup travaillé la fiabilité de ses voitures. L'écurie espère rallier l'arrivée sur ce circuit rapide.

La Scuderia Centro Sud est venue au complet. Cette fois, un ingénieur d'Alfa Romeo est venu pour tenter d'améliorer les problèmes récurrents de réglages du moteur. La Cooper d'Antoine Yvon en profite aussi.

Enfin l'imposante Flèche dorée de Miguel Garcia porte à 32 le nombre total d'engagés.

(NB : Texte de Tony sur Stats F1 servant de base à mon propre récit)
En a écrit:
The Stewart galaxy

This weekend, Jackie Stewart made a major decision for his future: he signed a long-term contract with International Management Inc., a company founded by the American Mark H. McCormack, specializing in career management Of high level champions. McCormack already has clients such as skier Jean-Claude Killy, tennis player Rod Laver or golfers Gary Player and Jack Nicklaus. He commercializes their images through major advertising contracts sponsored by prestigious brands. So Stewart becomes the first car champion to be "administered" as a movie star. He becomes a true businessman and becomes the ambassador of a big firm like Ford or sells his image through advertisements for television. With him, Formula 1 is entering a new era, that of "sport business". The pilots soon became not only "gladiators of modern times", but also "men-sandwiches". Already Colin Chapman opened a breach the year before by repainting his cars in the colors of a big cigarette. With the emergence of "mass media", motor sport is beginning to internationalize, attracting sponsors and gaining popularity.

Finished like a Scotsman when it comes to business, Stewart even adapts his appearance to the canons of the moment. Here is how it describes the French journalist Olivier Merlin: "He has a pop silhouette in the wind of the city: the hair of a shipwrecked man falling in rubbish on the ears, cap to bridge, big cameo on the little finger, A tie with flowers, and a tubular "costard", the outside of a Rolling Stone in rupture of guitar. "

At the same time, Stewart extends his influence to the other pilots, which allows him to lead his fight for safety. He played a crucial role in the cancellation of the Belgian GP in June. His circle of intimate includes Graham Hill, who still remains the predominant rider, Jochen Rindt, Chris Irwin and the young British hopeful Piers Courage. He has a cordial relationship with his teammate Jean-Pierre Beltoise, as well as with Jack Brabham and Bruce McLaren. On the other hand, Stewart often comes up against Jacky Ickx, Chris Amon and Pedro Rodríguez, whose fatalistic conception of racing is radically opposed to his own.

Presentation of the event

This Britain Grand Prix marks half of the 1969 world championship. After five races, Jackie Stewart does not seem to have a rival in the quest for the crown. The Scotsman and his Matra-Ford-Cosworth overflew the debate to the point of disgusting competition. The Lotus Team alone seems capable of checking this triumphant march, but it loses time and energy to develop the 63 four-wheel drive. In addition, the only driver able to compete against Stewart, Jochen Rindt, who was unlucky, scored only 9 points. Hill has only 7.

Matra brings two MS80s and a four-wheel-drive MS84 that is placed in reserve. We observe the appearance of two small drifts on each side of the rear wing. To prepare for this event, Ken Tyrrell planned long testing sessions at Silverstone before the official testing began.

Lotus brings four official cars, two 49B and two 63 4x4. However this time Colin Chapman does not want to reserve his "four-wheel drive" to his only "guinea pig" John Miles. He mourned season 69, considering Matra and Stewart irrattrapables, and so wishes to continue the development of his new model. Graham Hill and John Miles each receive a 63, while Jochen Rindt continues to resist and cling to his 49B.

Jack Brabham, who had recovered badly, had planned to hand over his steering wheel to Dan Gurney, but the latter was retained on the US Atlantic by an USAC race and old Jack jumped to the wheel. The ailerons of the BT26 are now equipped with perspex marginal partitions to channel the air streams. Note that on Thursday morning, waiting for him to be delivered his Lotus, Graham Hill authorized a few rounds of wheels in the car of Jacky Ickx. The Piers Courage single-seater, still well prepared by the Frank Williams men, features a hood hood / deflector.
Bruce McLaren and Denny Hulme use their usual machines. Derek Bell is entrusted with the M9 / A, a four-wheel drive car designed by Swiss engineer Jo Marquart. Voluminous, it has bigger tanks than the M7 because McLaren believes that a four-wheel drive, using better power, also increases fuel consumption. Marquart asserts, however, that the use of light alloys makes it less burdensome than the M7. The Ford-Cosworth engine is returned as on other 4x4s. The transmission is entirely the work of the New Zealand team, but it will be too fragile. Finally, the private car of Vic Elford has a new rear wing.

BRM is back. John Surtees pilots the new 139 designed by Len Terry. This car looks much like the 138 but is lighter and has a completely round front axle. In addition the V12 has been retouched to increase the power at low speed. Jackie Oliver still drives the 133. Both cars have a new rear spoiler.

For the first time this year, Ferrari has two drivers. Pedro Rodríguez joins Chris Amon. Amon, of the technical delay of the Scuderia, is in a bad humor, especially as patience is not his first virtue. His mechanics pay for his frequent anger. Rodríguez drives a 1968 car with a new engine and a reworked lubrication system.

This Grand Prix sees Jo Bonnier return to Formula 1, on a Lotus 49 bought from Colin Chapman, the model driven by Dick Attwood in Monaco. Finally, Silvio Moser ignores this ordeal.

After selling his prototype to McLeod, Cosworth built a second one. I recall that Keith Duckworth had entrusted this project to Robin Herd with the agreement of Ford. Herd has designed a monocoque car with a revolutionary design, featuring particularly angular shapes. The body is made of aluminum. The grille displays an enormous size while enormous fuel tanks are attached to the pontoons. A large tank of oil is placed just behind the pilot, which is particularly inconvenient. The whole is very ugly. Instead of using the Ferguson transmission, Herd imagined an original system. Despite McLeod's suggestions, the Cosworth remains incredibly vicious, heavy, hard to drive, to the point that Taylor burns at his wheel after a few loops. Jackie Stewart leads her for a few laps before giving up, disgusted. Despite this, Taylor insists on running. It is true that we have not seen him at the wheel of an F1 since ... 4 years. Already it was a car that would end up in the hands of McLeod: the Shannon. Although identical to the McLeod, the car is hired under the name Cosworth and has a stripped bare aluminum livery. McLeod keeps smiling in his blue car wearing the McLeod tartan. A tartan that proudly sports a dozen fans in kilts come specially from Scotland.

At Wookey, still no Bob Bondurant. It is Nicolas Cole, who inherits the car he built in his grandfather's workshops. Good driver of F2, Nicolas Cole is propelled in the superior category for his GP National despite reluctance.

Cevert is the only Tecno driver, while Miss Katsumoto still drives her old Honda. At Vulkan, the young Argentinian reutemann is installed in the second car and seems to have the unanimity of the Franco-Spanish team.

Vaillante has worked hard on the reliability of his cars. The team hopes to rally the finish on this fast track.

The Scuderia Centro Sud has come fully. This time, an Alfa Romeo engineer came to try to improve the recurring problems of engine settings. The Cooper d'Antoine Yvon also benefits.

Finally the imposing Golden Arrow of Miguel Garcia brings to 32 the total number of entries.

(NB: Tony's text on Stats F1 serving as a basis for my own narrative)


Dernière édition par Wookey le Sam 25 Mar - 16:30, édité 3 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 6571
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Dim 26 Fév - 17:28

Les essais se passent à merveille pour moi, et je bataille longtemps avec Stewart pour la pole position. Mais en toute fin de séances Steve Warson tire le maximum de sa Vaillante pour nous coiffer tous les deux. Luigi Mennella complète la première ligne.

en a écrit:The practice are great for me, and I battle a long time with Stewart for pole position. But at the very end of the sessions Steve Warson gets the maximum of his Vaillante to top us both. Luigi Mennella completes the first line.

Grid
Pos Pilote Châssis Moteur

1st row
Steve WARSON Vaillante Vaillante
Jackie STEWART Matra Ford Cosworth
Philippe Nicolas Wookey Citroën
Luigi MENNELLA SCS Alfa Romeo

2nd row
Pierre SHELLER Eagle Ford Cosworth
Jochen RINDT Lotus Ford Cosworth
"Razor Ramon" PZ BRM

3rd row
Jack BRABHAM Brabham Ford Cosworth
Jean-Pierre BELTOISE Matra Ford Cosworth
Conrad McLeod McLeod Ford Cosworth
Taka Katsumoto Honda Honda

4th row
Denny HULME McLaren Ford Cosworth
Michel VAILLANT Vaillante Vaillante
Jacky ICKX Brabham Ford Cosworth

5th row
Chris AMON Ferrari Ferrari
John SURTEES BRM BRM
Bruce McLAREN McLaren Ford Cosworth
Nathy WEHBE SCS Alfa Romeo

6th Row
Nicolas Cole Wookey Citroën
Pedro RODRIGUEZ Ferrari Ferrari
François CEVERT Tecno Ford Cosworth

7th row
Jo SIFFERT Lotus Ford Cosworth
Piers COURAGE Brabham Ford Cosworth
Vic ELFORD McLaren Ford Cosworth
Graham HILL Lotus Ford Cosworth

8th row
Carlos Reutemann Eagle Ford Cosworth
Antoine Yvon Cooper Alfa Romeo
Jackie OLIVER BRM BRM

9th row
John MILES Lotus Ford Cosworth
Derek BELL McLaren Ford Cosworth
Jo BONNIER Lotus Ford Cosworth
Trevor TAYLOR Cosworth Ford Cosworth














La Course

La course s'annonçait sous les meilleurs auspices, mais les nuages s'amoncelent toute la matinée et viennent crever juste au moment de monter les pneus. C'est l'occasion de vérifier ce que mes Michelin valent sous la pluie...
Grâce à mes pneus radiaux et à la souplesse de mon V12, je prends le meilleur départ devant Stewart. Je m'applique à mener le GP pour le maintenir dans mon panache d'eau et profite de la visibilité au maximum. Mais le rusé écosais ne me laisse pourtant pas mener une course tranquille. Il me harcèle tant et si bien que je finis par céder. Stewart et sa Matra filent alors vers la victoire, pendant que j'assure tranquillement les points de la seconde place.
Epuisés par ces deux heures de course, nous sommes rejoint sur le podium pa run Jacky Ickx qui a fait une course magistrale pour remonter un à un ses autres adversaires. Ickx a aussi fait le record du tour et son exploit est célébré par la presse au moins autant que la victoire de Stewart.
Heureusement, la presse française, toujours aussi chauvine a la gentillesse de souligner mon retour en forme, et mes sponsors sont contents.

En a écrit:The Race

The race promised to be under the best auspices, but the clouds piled up all morning and came to die just when the tires were mounted. This is the opportunity to check what my Michelin are worth in the rain ...
Thanks to my radial tires and the flexibility of my V12, I take the best start ahead of Stewart. I apply myself to lead the GP to keep it in my plume of water and enjoy the maximum visibility. But the crafty Scotsman does not let me lead a quiet race. He harasses me so much that I finally give in. Stewart and his Matra then go to victory, while I quietly ensure the points of the second place.
Exhausted by these two hours of racing, we are joined on the podium by Jacky Ickx who made a masterful race to go up one by one his other opponents. Ickx also made the lap record and his feat is celebrated by the press at least as much as the victory of Stewart.
Fortunately, the French press, always as chauvinist has the kindness to emphasize my return to form, and my sponsors are happy.

Pos N° Pilote Châssis Moteur Tour  
1 3 Jackie STEWART Matra Ford Cosworth 84  1h 55m 55.6s  ( 204.814 km/h )
2 21 Philippe Nicolas Wookey Citroën 84
3 7 Jacky ICKX Brabham Ford Cosworth 83
4 28 Michel VAILLANT Vaillante Vaillante 83  
5 40 Luigi MENNELLA SCS Alfa Romeo 83  
6 6 Bruce McLAREN McLaren Ford Cosworth 83  
7 22 Nicolas Cole Wookey Citroën 83  
8 2 Jochen RINDT Lotus Ford Cosworth 82  
9 72 "Razor Ramon" PZ BRM 82  
10 16 Piers COURAGE Brabham Ford Cosworth 81  
11 25 Pierre SHELLER Eagle Ford Cosworth 78  
12 19 Vic ELFORD McLaren Ford Cosworth 75  
ab 20 Derek BELL McLaren Ford Cosworth 63  Carter
ab 5 Denny HULME McLaren Ford Cosworth 55  Suspension
ab 23 François CEVERT Tecno Ford Cosworth 52  Accident
ab 29 Steve WARSON Vaillante Vaillante 51  Transmission
ab 1 Graham HILL Lotus Ford Cosworth 50  Moteur
ab 17 Trevor TAYLOR Cosworth Ford Cosworth 33  Pression d'huile
ab 41 Nathy WEHBE SCS Alfa Romeo 33  Suspension
ab 8 Jack BRABHAM Brabham Ford Cosworth 32  Transmission
ab 4 Jean-Pierre BELTOISE Matra Ford Cosworth 25  Arbre à cames
ab 9 John MILES Lotus Ford Cosworth 24  Transmission
ab 11 Chris AMON Ferrari Ferrari 21  Suspension
ab 26 Carlos Reutemann Eagle Ford Cosworth 20  Boîte de vitesses
ab 24 Taka Katsumoto Honda Honda 17  Accident
ab 56 Conrad McLeod McLeod Ford Cosworth 17  Sortie de piste
ab 15 Jackie OLIVER BRM BRM 16  Sortie de piste
ab 42 Antoine Yvon Cooper Alfa Romeo 12  Suspension
ab 14 John SURTEES BRM BRM 8  Boîte de vitesses
ab 12 Pedro RODRIGUEZ Ferrari Ferrari 8  Conduite d'huile
ab 18 Jo BONNIER Lotus Ford Cosworth 3  Suspension
ab 10 Jo SIFFERT Lotus Ford Cosworth 2  Boîte de vitesses


Dernière édition par Wookey le Sam 25 Mar - 16:24, édité 7 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 6571
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Sam 25 Mar - 15:50

AFSESPMONBELNEDFRAGBRGERITACANUSAMEXTotal
Stewart9963936
Ickx6199429
Nicolas464620
Siffert33915
Rindt99
Vaillant639
Beltoise1348
McLaren2428
Hill617
McLeod437
Attwood66
Hulme 44
Reutemann314
Mennella224
Warson22
Courage22
Fontaine22
Rodriguez11
Katsumoto11
McLaren11


Dernière édition par Wookey le Sam 25 Mar - 16:31, édité 1 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 6571
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Sam 25 Mar - 16:25

At last I finished to tell and illustrate British GP. Next race will be German GP. Please comment on the separate topic.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 6571
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum