Wookey F1 Challenge story only

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Sam 11 Avr - 17:56

Quand je gagne le Grand Prix de Belgique, je suis tout à ma joie. Mais je ne me rends pas compte de l'impact en France. Dans les deux semaines qui suivent, je suis assailli par la presse et par des sollicitations diverses. Mon Maire, Gaston Defferre et M. François Missoffe, Ministre de la Jeunesse et des Sports tiennent à me recevoir. Le Premier Ministre, Georges Pompidou, me passe un appel téléphonique personnel. Les jeunes Stéphane Collaro et Yves Mourousi m'interviewent pour la télévision et je ne compte plus les interviewes radio.
Débordé par le courrier et les demandes de partenariat commerciaux, je suis obligé d'embaucher une secrétaire, heureusement gracieusement salariée par Elf à condition que dès le Grand Prix suivant j'arbore un "rond rouge" sur ma voiture. Idée géniale car si le sponsoring est encore interdit pour peu de temps, sa campagne "suivez le rond rouge" qui fait rage depuis avril est connue de tous.
En 15 jours, je deviens presqu'aussi célèbre que les Beatles ou Catherine Langeais ! Il est vrai que la France du Général s'ennuie, et que ses résultats sportifs sont décevants. En F1, la dernière victoire remonte à "Pétoulet" Maurice Trintignant en 1958 ! Vous imaginez le tableau...

 Georges Pompidou, premier ministre

 Gaston Defferre, Maire de Marseille
 François Missoffe, Ministre de la Jeunesse et des Sports
 La Campagne des Points rouges d'Elf
 Yves Mourousi et Stéphane Collaro, journalistes de l'ORTF
 Catherine Langeais, speakerine de l'ORTF

When I won the Belgian Grand Prix, I am all to my joy. But I do not understand the impact in France. In two weeks, I am assailed by the press and by various stresses. Mr Gaston Defferre, Mayor of Marseilles, and Mr. François Missoffe, Minister of Youth and Sports would like to receive me. The Prime Minister, Georges Pompidou, pass me a personal phone call. Young Stéphane  Collaro and Yves Mourousi interview me for TV and I can not count the radio interviewed.

Overwhelmed by mail and commercial partnership requests, I have to hire a secretary, fortunately gracefully employed by Elf provided from the following Grand Prix I raise a "red circle" on my car. Great idea because if the sponsorship is still prohibited for short time, his campaign "Follow the red circle" raging since April is known to all. I respect the letter, if not the spirit of the laws.

In 15 days, I become almost as famous as the Beatles and Catherine Langeais! It is true that  General De Gaulle's France is bored, and his sports results are disappointing. In F1, the last victory was with "Pétoulet" Maurice Trintignant in 1958! You get the picture ...


Dernière édition par Wookey le Sam 11 Avr - 18:26, édité 1 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7091
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Sam 11 Avr - 18:14

C'est donc dans une pression incroyable et des conditions de préparation bouleversées que j'aborde le GP de France. Cette saison il se tient sur le circuit Bugatti du Mans. Ce circuit artificiel ne plait pas à tout le monde et Jack Brabham ne se gêne pas pour le traiter de circuit "Mickey Mouse". L'expression restera longtemps.

It is in incredible pressure and preparation conditions upset that I approach the GP of France. This season he stands on the Bugatti circuit of Le Mans. This artificial circuit does not please everyone and Jack Brabham did not disturb the circuit treat "Mickey Mouse". The expression will long.

Liste de Engagés
Entry List :

N° Pilote Écurie Châssis Moteur Pneu
1 Ludovico SCARFIOTTI Scuderia Ferrari SpA SEFAC Ferrari 312 Ferrari 242 V12 3.0 Firestone
2 Chris AMON Scuderia Ferrari SpA SEFAC Ferrari 312 Ferrari 242 V12 3.0 Firestone
3 Jack BRABHAM Brabham Racing Organisation Brabham BT24 Repco 740 V8 3.0 Goodyear
4 Denny HULME Brabham Racing Organisation Brabham BT24 Repco 740 V8 3.0 Goodyear
5 John SURTEES Honda Racing Honda RA273 Honda RA273E V12 3.0 Firestone
6 Jim CLARK Team Lotus Lotus 49 Ford Cosworth DFV V8 3.0 Firestone
7 Graham HILL Team Lotus Lotus 49 Ford Cosworth DFV V8 3.0 Firestone
8 Bruce McLAREN Anglo American Racers Eagle T1G Weslake 58 V12 3.0 Goodyear
9 Dan GURNEY Anglo American Racers Eagle T1G Weslake 58 V12 3.0 Goodyear
10 Jackie STEWART Owen Racing Organisation BRM P261 BRM P60 V8 2.1 Goodyear
11 Mike SPENCE Owen Racing Organisation BRM P83 BRM P75 H16 3.0 Goodyear
12 Jochen RINDT Cooper Car Company Cooper T81B Maserati 10/F1 V12 3.0 Firestone
14 Pedro RODRIGUEZ Cooper Car Company Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Firestone
15 Chris IRWIN Reg Parnell Racing BRM P83 BRM P75 H16 3.0 Firestone
16 Guy LIGIER Privé Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Firestone
17 Bob ANDERSON DW Racing Entreprises Brabham BT11 Climax FPF L4 2.8 Dunlop
18 Jo SIFFERT Rob Walker / Jack Durlacher Racing Team Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Firestone
19 Jo BONNIER Joakim Bonnier Racing Team Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Fireston
20 Jean-Pierre BELTOISE Matra Sports Matra MS7 Ford Cosworth FVA L4 1.6 Dunlop
21 Johnny SERVOZ-GAVIN Matra Sports Matra MS7 Ford Cosworth FVA L4 1.6 Dunlop
22 Luigi MENNELLA Scuderia Centro-Sud Ferrari 312 Ferrari 242 V12 3.0 Firestone
23 Philippe NICOLAS Maserati France Cooper T81 Maserati 10/F1 V12 3.0 Firestone
24 Bob BONDURANT Team Wookey Eagle T1G Weslake 58 V12 3.0 Goodyear
25 Conrad McLEOD McLeod Racing McLeod F167 Climax V8
26 Nathy WEHBE Cedar Team Lebanon Cooper T77 Climax FPF L4 2.8 Dunlop
32 Oskari KANTONEN Kantonen Gmbh Lotus 25 BRM V8
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7091
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Jeu 12 Nov - 10:39

Dans la semaine qui précéde le GP de France de folles rumeurs courent sur des concurrents surprise.

La plus isistante nous vient d'Espagne,où le jeune Cristian Luis essaie d'obtenir un moteur pour un chassis Lola vu à Indy. Il pourrait ainsi courir au Bugatti, mais aussi au GP prévu hors championnat à Jarama. Le retour de l'Espagne au haut niveau de la course automobile est une excellente nouvelle pour tout le monde.
Au cas où il ne pourrait motoiser sa Lola, il pourrait se rabattre sur une Lotus 33 de location, rendue disponible par le passage de l'écurie officielle au modèle 49.

D'Espagne on se souvient aussi avoir vu "Pedro de la Bassetta", pseudo derrière lequel se cache un jeue pied-noir basé à Alicante et courant sous licence espagnole. Sa présence au GP de France reste cependant très douteuse.

D'Autriche nous vient la rumeur d'une participation tchécoslovaque. Depuis quelques mois, le gouvernement de ce petit pays semble s'ouvrir au grand dam du grand frère soviétique. Rappelons que la Tchécoslovaquie est de tous les pays de l'Est celui qui a la plus forte tradition en sports mécaniques.

In the week that precede the French GP some rumours about surprise entries are running.

Oe of the most insistent comes from Spain where a Young promising pilot, Cristian Luis, is trying to obtain a chassis from Lola to race at Bugatti, then he wouyld also compete in his national (but non championship) race held at Jarama. This return of Spain in top level motor racing is a sign of an interesting evolution in this part of Europe and would be welcomed by fans everywhere. Some say that if he is unable to motorize his Lola, he could well hire a Lotus 33 now rendered useless by the apparition of the type 49 in the official team Lotus.

From Spain too, we remember the episodic appearance of the black F2 Matra of Team Vulkan, seen at Syracuse in the expert hands of "Pedro de la Bassetta" a mysterious, probably algerian-born, Frenchman based in Alicante racing with a spanish license. The rumour is strong, but some point the pilot could shun the French race for personal reasons.

An Austrian source also mentions the possibility of a last minute entry from Czekoslovakia. The recent evolution, (since the beginning of this year 1967) of the communist regime towards more freedom is a subject of friction with the USSR, and this rumour is to be taken with utmost care. However, this country had a stron tradition in motor racing and the appearance of a Czek pilot would be of great importance.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7091
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Dim 29 Nov - 18:31

J'arrive au Mans dans un état d'excitation inimaginable, après ma victoire à Spa. Je n'ai pas eu une minute à moi depuis lors, harcelé par les journalistes, et aussi au garage, où les clients se bousculent autant que les curieux. Les ventes de Maserati quadruplent par rapport à une semaine ordinaire et les mécanos de l'équipe course doivent renforcer le personnel.
Dès les premiers tours de piste, je comprends que tout ça va se payer. La voiture se traine. Les mécanos, épuisés, perdent un temps fou à chaque changement de réglage. Moi même, je n'ai plus le coup de volant naturel, je cherche à justifier mon statut devant mon public et je force trop. Les temps sont lamentables. Au bout des essais, je ne suis que 19 ème et ma voiture est mal réglée.

Quand le drapeau tricolore s'abaisse, je ne le vois pas, bien trop loin de la ligne. Et je me laisse surprendre et enfermer par les Matra que j'avais réussi, quand même à devancer. Leurs petits moteurs de F2 les font se trainer dans els lignes droites, mais j'ai du mal à dépasser sur ce circuit que Jack Brabham à qualifier de "mickey mouse".

Après un long calvaire, je termine 17ème et dernier classé. Je sors de ma voiture a tête basse et m'enfonce dans mon stand, en refusant toutes les interviews des journalistes que j'ai privé de leur belle histoire et dont je sens les regards lourds de reproches.

Quelques heures plus tard, un petit bonhomme me tape sur l'épaule. C'est Bernard Cahier, le photographe. Avant de dire un mot, il me tend un canette de bière en souriant. Elle est bien fraiche. Je le remercie d'un hochement de tête, et il me raconte la course des "grands" loin devant moi. Les deux Lotus Boys ont écrasé la course avec leur Cosworth surpuissant. Ils se sont battus comme des chiffonniers, et finalement, Hill a  eu raison de Clark dont les freins faiblissaient. Chez Ferrari, Amon a du céder devant mon copain Luigi, déchainé qui accroche la 5 ème place. Je demande des nouvelles de mes plus proches amis. Ligier a fini7ème, tout près des points. Nathy finit 13eme avec sa Lotus 33 BRM qui a remplacé son antique Cooper. Enfin Bob Bondurant a cassé son moteur.




Championship standings
Brabham25
Stewart15
Rindt15
Clark14
Hulme11
Nicolas9
Hill9
Gurney4
Siffert4
Rodriguez4
Spence3
Parkes3
Mennella3
Bonnier2
Ginther2
Scarfiotti1
Amon1
I arrive at Le Mans in an unimaginable state of excitement after my victory at Spa. I have not had a minute to myself since then harassed by journalists, and also to the garage, where customers are scrambling as many as the curious. Sales of Maserati quadruple compared to an ordinary week and the mechanics of the team had to strengthen the staff.
From the first laps, I understand that all this will cost. The car lags. The mechanics, exhausted, lose a lot of time at each change of setting. Myself, I do not have the hang of natural drive, I try to justify my status to my audience and I force my talent. The times are dismal. After practice, I am only 19th and my car is set incorrectly.

When the tricolor flag is lowered, I do not see it, as I'm too far from the line. And I let myself be surprised by both Matras that qualified behind me. Their small F2 motors are hanging around in the straights, but I'm struggling to overtake them on this circuit that Jack Brabham was to describe as "mickey mouse".
After a long ordeal, I finished 17th and last classified. I leave my car head down and sink into my pits, refusing all interviews of journalists that I deprived of their beautiful story and I feel their heavy reproaches eyes.

Hours later, a little man tapped me on the shoulder. This is Bernard Cahier, the photographer. Before saying a word, he handed me a can of beer, smiling. She is very cool. I thank him a nod, and he tells me the race of the "big" far ahead of me. Both Lotus Boys crushed the race with their Cosworth overkill. They fought like cats and finally Hill was right to Clark whose brakes faltered. At Ferrari, Amon the yield to my friend Luigi, unleashed that catches the 5 th place. I ask for news of my closest friends. Ligier fini7ème, close points. Nathy finished 13th with his Lotus 33 BRM which replaced its old Cooper. Finally Bob Bondurant broke his engine.


Dernière édition par Wookey le Jeu 3 Aoû - 16:05, édité 1 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7091
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

British GP 1967 at Silverstone

Message par Wookey le Mar 14 Juin - 15:58

Les deux semaines qui séparent Le Mans de Silverstone, je n'ai pas le temps de ronger mon frein. Un bon diner avec Guy Ligier et Henry, mon chef mécano me remet les idées d'aplomb.
Je décide de faire l'impasse sur la préparation de l'épreuve britannique. Je n'irais que pour ramasser la prime d'engagement, conséquente vue ma victoire belge. Par contre j'organise la suite de la carrière en embauchant une attachée de presse qui s'occupera de la concession comme de ma carrière et un directeur commercial pour la concession.
Je passe quelques coups de fil dans mon entourage et sollicite, exceptionnellement, l'avis de mon père sur ces recrutements. La suite me prouvera que j'ai bien fait.

J'arrive donc à Silverstone frais et dispos, et complètement détaché. Ca tombe bien, car sur ce circuit ultra rapide, il ne sert à rien de forcer son pilotage. J'attaque donc les essais sagement, en m'appliquant à observer les trajectoires des meilleurs. Clark, Hill, Surtees connaissent par cœur les ficelles du vieil aerodrome. En m'appliquant à les imiter je parviens à une honorable dixième place sur la grille, juste entre les voitures d'usine de Rindt et Rodriguez qui râle sec sur John Cooper et Maserati ! Il leur reproche de lui fournir un moins bon moteur qu'à moi même. C'est possible, mais lui n'a pas la chance d'avoir l'oreille magique d'Henry pour régler le V12 comme un accorde un stradivarius.

Dans la confusion du départ, je me laisse coincer entre Rindt et Rodriguez et boucle le 1er tour en 11ème position. Je décide d'attendre tranquillement la mi-course à cette place et de voir venir. Quelques abandons me font progresser à la 8ième place et je m décide à accélérer progressivement. Comme d'habitude, mon Maserati ronronne à la perfection.

Au moment où j'aperçois les Lotus dans mon rétroviseur je m'applique à dépasser Surtees. Au même moment, un panache de fumée m'informe de l'abandon de Hill, moteur cassé, épuisé par la bagarre avec Clark.

Je laisse ensuite passer l'écossais et essaie de le suivre pour revenir sur Pedro Rodriguez. Mais peine perdue, je reste à quelques dizaines de mètres derrière le mexicain, et me résous à engranger ce petit point de la sixième place. Malgré sa fiabilité, le moteur Maserati commence à montrer son manque de puissance sur un circuit ultra rapide comme celui-ci. Ferrari et Cosworth continuent à s'améliorer. Brabham parvient à faire des miracles avec son Repco, mai sje commence à réaliser que je devrais un jour changer de monture. En attendant, je retourne à Modène discuter avec mon partenaire.

Pos

Pos N° Driver Chassis Engine Lap Pts
1 5 Jim CLARK Lotus Ford Cosworth 80 1h 59m 25.6s  ( 189.345 km/h ) 9
2 2 Denny HULME Brabham Repco 80 1h 59m 38.4s  ( +12.8s ) 6
3 8 Chris AMON Ferrari Ferrari 80 1h 59m 42.2s  ( +16.6s ) 4
4 1 Jack BRABHAM Brabham Repco 80 1h 59m 47.4s  ( +21.8s ) 3
5 12 Pedro RODRIGUEZ Cooper Maserati 79 2
6 23 Philippe NICOLAS Wookey-Cooper Maserati 79 1



Championship standings
Brabham 28
Clark 23
Hulme 17
Stewart 15
Rindt 15
Nicolas 10
Hill 9
Rodriguez 5
Amon 5
Gurney 4
Siffert 4
Spence 3
Parkes 3
Mennella 3
Bonnier 2
Ginther 2
Scarfiotti 1


The two weeks between Le Mans & Silverstone, I do not have time to gnaw my brake. A good dinner with Guy Ligier and Henry, my chief mechanic made my ideas clearer.

I decided to skip the preparation of the British race. I would not go that to pick up the entry prime, which is good after my Belgian victory. On the ther hand, I organize following my career by hiring a press agent who will handle the car sales as well as my racing career and a business manager for the garage.

I spend a few phone calls around me and asks, exceptionally, the opinion of my father on these recruitments. Followings will prove to me that I did well.

I arrived at Silverstone refreshed, and completely relaxed. Good thing, because on this very fast circuit, it is useless to force ones driving. So I attack the tests wisely, applying myself to observe the trajectories of the best. Clark, Hill, Surtees know by heart the tricks of the old aerodrome. Applying me to imitate I reach a respectable tenth place on the grid, just between the factory cars of Rindt and Rodriguez. The latter dry rattle of John Cooper and Maserati! He accuses them to provide a less good engine that myself. It's possible, but the works team is not blessed with Henry's magical ear Henry to set the V12 as a Stradivarius.

In the confusion of departure, I let myself caught between Rindt and Rodriguez and loop the first lap in 11th position. I decide to quietly wait halfway up and see this coming. Some dropouts make me move to the 8th place and I  decide to accelerate gradually. As usual, my Maserati purrs perfectly.

When I see the Lotus in my rearview mirror I apply myself to exceed Surtees. Meanwhile, a plume of smoke informs me of abandoning Hill with a broken engine, exhausted by the fight with Clark.

I then lets the Scottish ahead and trying to keep back for Pedro Rodriguez. But to no avail, I stay a few dozen meters behind the Mexican, and bring myself to garner this little point of the sixth place. Despite its reliability, the Maserati engine begins to show his lack of power on a high-speed circuit like this one. Ferrari and Cosworth continue to improve. Brabham managed to work wonders with his Repco, now I begin to realize that I would one day change mount. Meanwhile, I'll return to Modena discuss with my partners.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7091
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Jeu 16 Juin - 16:53

Il est temps pour moi de vous présenter avec mon équipe. Vous connaissez déjà mes 2 mécaniciens Henry Bondurand (moteur) et Marcel Jibrayel (châssis). Comme je viens de le dire plus tôt, je viens d'embaucher 2 nouveaux membres de l'équipe. Lucette Pointet et Jean-Claude Ogier. Les deux sont des pilotes et copilotes de rallye. Jean-Claude a 30 ans. Il conduit une Citroën DS19 cette année après s'être montré sur Panhard avec de bons résultats. Lucette a 32 ans, elle est l'une des meilleurs pilotes féminine de sa génération avec des participations dans les  pour  dames comme en scratch où elle est en concurrence avec les pilotes de renom comme Stirling Moss à l'East African Safari. Mon père m'a présenté à Lucette d'abord, quand j'avais besoin d'une aide, en relations presse. Ses bons résultats la rendent bien connue par les journalistes de sport automobile et à l'étranger. Lors de notre première réunion, Lucette me dit que je devais garder du temps pour rencontrer les journalistes avec elle. Lorsque je lui ai expliqué que j'avais un emploi à temps plein en plus de ma carrière en F1, elle me répondit d'une voix douce «Êtes-vous un pilote à temps plein ou un homme d'affaires à temps plein? Vous savez que vous ne pouvez pas être les deux à la fois". J'ai hoché la tête. Puis elle m'a présenté à Jean-Claude qui était à l'époque chef mécanicien dans un grand garage Citroen à Grenoble. Et un très bon pilote de rallye aussi. Oh, ils sont aussi fiancés. Cela ne me dérange pas, ils ont prouvé qu'ils savent comment travailler ensemble comme en attestent les résultats de rallye qu'ils disputent parfois ensemble.
Donc nous sommes ici, 5 dans une petite pièce de mon garage Maserati à planifier la prochaine saison. Bien que l'histoire n'est pas officielle, nous savons tous que Maserati est en détresse économique. Et que Citroën va l'acheter tôt ou tard. Lucette et Jean-Claude qui ont un accès direct au Quai de Javel confirment les nouvelles.
Bien que mon V12 est maintenant surclassé par le Cosworth, les nouvelles de Grande-Bretagne ne sont pas bonnes. Ford n'est pas assez intéressé par le marché français, et je dois payer le prix fort pour obtenir ce moteur moderne. Au niveau du châssis, John Cooper n'est pas très rassurant non plus. Ses problèmes de santé et d'argent limitent sa capacité à promettre un meilleur châssis dans un avenir prévisible. Donc, si nous allons finir la fin de la saison avec ma Cooper-Maserati, nous devons résoudre 2 grands problèmes:
- Est-ce que le garage va continuer à vendre seulement des Maseratis, au risque d'un effondrement de la marque?
- Sur quelle voiture je vais courir en 1968, pour attirer les clients à la concession ?

Henry, amoureux de la Maserati pousse pour développer le moteur comme il le fait toujours depuis bientôt deux ans.
Marcel dit qu'il ne peut pas continuer avec la Cooper un an de plus. Mais il a un cousin travaillant chez Alpine. Sous le sceau du secret Richard Bouleau travaille en cachette sur un châssis prototype F1. Mais les nouvelles de Billancourt sont mauvaises. Renault ne veut pas entendre parler d'aller à la F1 pour des raisons politiques. Les syndicats vont considérer une engagement en F1 comme une provocation alors que els tensuons sociales et salariales sont très fortes chez le constructeur public.
Marcel pense que nous devrions acheter le prototype et les plans. Trouver un petit "garagiste" britannique pour produire le châssis dont nous avons besoin. Et boulonner un moteur compétitif derrière.
Après quelques conciliabules nous sommes d'accord sur ce plan, et Jean-Claude et Lucette sont chargés de m'obtenir une entrevue avec René Cotton qui est le "grand patron" du service compétition Citroen.

Lucette Pointet

Jean-Claude Ogier

JCO et Lucien Bianchi... on en reparlera...



It is time for me to introduce you with my staff. You already know my 2 mechanics  Henry Bondurand (engine) and Marcel Jibrayel (chassis). As I just said earlier, I had to hire 2 new team members. Lucette Pointet and Jean-Claude Ogier. Both are rally pilots and co pilots. Jean-Claude is 30. He drives a Citroen DS19 this year after having proven himself on Panhard with good results. Lucette is 32, she is one of the best lady pilots of her generation with participation in both lady events and open races where she competes with senior drivers like Stirling Moss at the East African Safari. My father introduced me to Lucette first, when I needed a press relation help. Her good results making her well known by the motorsport journalists home and abroad. At our first meeting, Lucette told me I had to save time to meet journalists with her. When I explained I had a full time job besides my F1 career, she answered in a soft voice "Are you a full time pilot or a full time businessman? You know you can't be both". I nodded. Then she introduced me to Jean-Claude who at the time was chief mechanic in a top Citroen garage in Grenoble. And a very good rally pilot too. Oh, they are engaged. This does not bother me, as long as they know perfectly how to work together as proven by their rally results when they compete together.


So here we are, 5 in a small room of my Maserati garage planning the next season.  Although the story is not official, we all know that Maserati is in eco,omical distress. And that Citroen will buy it sooner or later. Lucette and Jean-Claude who have direct access to the Citroen management confirm the news.

Although my V12 is now outclassed by the Cosworth, news from Britain are not good. Ford is not that interested by the French market, and I would have to pay full price to get this modern engine. On the chassis topic, John Cooper is not very reassuring either. Health and money problems limit his ability to promise a better chassis in a foreseeable future. So, if we will get through the end of the season with my Cooper-Maserati, we need to solve 2 big problems :
- Will the garage continue to sell only Maseratis, at the risk of a collapse of the make?
- What car will I race in 1968, to attract clients for our road cars?

Henry, in love with the Maserati pushes for developing himself the engine as he always did.
Marcel tells he can't make the Cooper last another year. But he has a cousin working at Alpine. Under cover of secret, Alpine is working on a F1 prototype chassis. But news from Billancourt are bad. Renault do not want to hear about going to F1 for political reasons. Unions will ask more money for workers, considering a F1 program to be too "bourgeois" for a public owned car building company.

Marcel thinks we should buy the prototype and the plans. Find some British "garagiste" to produce the chassis we need. And bolt any competitive engine behind.

After some more talking, we agree on this plan, and Jean-Claude and Lucette are tasked to get me an interview with René Cotton who is the "big boss" of Citroen competition service.


Dernière édition par Wookey le Sam 18 Juin - 21:53, édité 2 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7091
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Ven 17 Juin - 19:27

Le mardi 17 juillet, je parviens à Modène. Avec Henry nous nous sommes partagés le volant et arrivons frais et dispo à l'usine Maserati.
S'ensuit une rapide visite du département moteur, puis une réunion qu'avec leur sens de la dramatisation nos amis italiens ont organisé dans une villa située à l'écart. Nous roulons déjà avec le type 10, un V12 qui tire 400 chevaux à 10000 tours minutes. Le V8 Cosworth, lui tire 420 chevaux dès 9 000 tours, et avec plus de couple. Et en plus, il est porteur, ce qui permet d'alléger la caisse et de gagner en rigidité et d'abaisser le centre de gravité.
Henry baragouine en italien, en s'aidant de ses mains, passe de l'italien au Corse sans s'en rendre compte. Je suis tant bien que mal la discussion technique et je me rends vite compte que c'est au niveau du budget que le bât blesse. J'ai beau représenter officiellement les couleurs de Maserati, il va falloir passer à la caisse. Et pas qu'un peu. En plus, comme nous parlons en Lires, les prix semblent astronomiques. De plus, le temps presse si je veux que le nouveau moteur soit prêt pour 1968 !
Après plusieurs heures de travail, Henry et les ingénieurs Maserati conviennent de garder l'essentiel de l'architecture du moteur, de renforcer le bloc pour résister aux efforts torsionnels, et de tester des alliages plus légers pour rester dans un poids raisonnable.
La facture est salée et nos amis me le disent carrément : ils ne bougeront pas le petit doigt dans cette direction sans avoir reçu des garanties sonnantes et trébuchantes.




Tuesday, July 17, we get through the Alps to Modena. With Henry we shared the wheel and arrive fresh and available at the Maserati factory.
Follows a quick tour of the engine department, then a meeting with their sense of dramatization our Italian friends organized in a villa away from the workshop. We use already the Type 10, a V12 that pulls 400 horsepower at 10,000 RPM. The Cosworth V8, drags 420 horsepower at 9000 revs, and with more torque. And besides, it us used as a stressed part of chassis, which relieves the body, offers stiffness and lowers the center of gravity.
Henry gibberish Italian, using his hands, going from Italian to Corsican without realizing it. I somehow follow the technical discussion and soon I am aware that it is in the budget is the rub. Even if I'm officially representing the colors of Maserati, we'll have to go to the checkout. And not a little. In addition, as we speak in Lira, prices seem astronomical. Moreover, time is short if I want the new engine ready for 1968!
After several hours, Henry and Maserati engineers agree to keep the essential architecture of the engine, to strengthen the bloc to resist torsional efforts, and testing of lighter alloys to stay within a reasonable weight.
The bill is salty and my friends bluntly say they will not move a finger in that direction without receiving guarantees of ringing the realm.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7091
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Dim 19 Juin - 16:05

Le vendredi 20 juillet, c'est chez Point, au restaurant La Pyramide, à Vienne, que nous rencontrons René Cotton. Si le fondateur n'est plus là depuis une quinzaine d'années, son ombre lane toujours entre les murs et ses élèves , sous la direction de Paul Mercier; nous régalent d'un menu à la hauteur. Foie Gras maison, le fameux gratin d'écrevisse amis bon, je sais que plus que le menu, c'est la teneur de nos discussions qui vous intéresse. Je joue cartes sur table :
- Je sais que je ne suis qu'un très jeune pilote inexpérimenté et que ma chanceuse victoire en Belgique doit être confirmée.
- Je sais aussi que Citroën, tôt ou tard rachètera Maserati, s'il le fait, c'est probablement avec l'idée d'étendre sa gamme vers le luxe et le sport. Dès lors, le meilleur pilote français depuis longtemps, ça ne peut que les intéresser.
Là, René Cotton sourit, d'un air patelin. Je lis dans ses yeux "chante, beau merle !"
Alors je pose mes atouts :
Maserati va se faire ridiculiser par Ford et Ferrari, derrière lequel se profile FIAT. Quand Lotus gagne, c'est Ford qui gagne, quand Lotus perd, c'est Cosworth qui perd. Ford a tout intérêt à pousser le Cosworth. Avec les dollars qu'il faut au bout. Je raconte notre voyage à Modène. Oui, Maserati saurait faire un bon moteur. Mais l'argent manque, et c'est maintenant qu'il manque si on veut être prêt l'an prochain.
- "Oui, me répond René, mais les affaires ont leur propre rythme. Quand bien même Citroën racheterait Maserati, le temps que tout soit réglé, la saison 68 sera commencée..."
- "Voici ce que je propose : un accord similaire à celui entre Ford et Cosworth, secret, et dès cette année. Citroën verse à Maserati les moyens de développer discètement son moteur. On le teste à l'intersaison. Et quand les accords seront officiels, nous annonceront la sortie du moteur "Citroën-Maserati"."

René est dubitatif... Pour se donner le temps de réfléchir, il dévie la conversation sur l'extraordinaire Côte-Rotie 1950 qui accompagne notre plat. Un rouge de garde à base de Syrah et de Viognier, avec un peu de Roussane. Un instant, je me laisse transporter loin des circuits et me concentre sur mes papilles.
- "Une grande année... l'ensoleillement était parfait avec juste ce qu'il faut d'arrosage au printemps pour une belle récolte. Je raffole de ces arômes carnés et floraux apportés par le viognier".
René esquisse un sourire. Dans ses yeux gourmands je lis que la partie est gagnée. Une manière bien française de faire des affaires, certes, mais pourquoi pas? Mon père qui ne me consacrait guère de temps m'a appris quelques bases. Maurice Trintignant et Guy Ligier se sont chargés de parfaire mon éducation viticole en faisant assaut de paternalisme à mon égard. Ma botte secrète semble avoir fonctionné :
- "Oui, et 56 et 57 sont très prometteurs. Après l'hiver terrifiant de cette année là, le Printemps a été somptueux et pendant deux ans les récoltes superbes. le 56 montre déjà de belles qualités, dans 5 ans, il sera parfait".
Un ange passe...
René reprend.
- "Bon, mettons que j'arrive à convaincre mes huiles poiur le moteur. Il faudra rouler au Total, çà pose un problème? "
- "aucun problème, bien entendu, mais s'ils veulent qu'on le fasse savoir il faudra que la fourniture soit gratuite et même qu'ils y mettent un peu au bout"
- "Tu verras ça avec eux, petit... pour le moment ils nous soutiennent en rallye, il faudra voir. Mais une dernière chose, tu vas garder ton chassis Cooper? Il commence à dater, non?"
- "J'aimerais une Lotus, mais je les trouve tellement fragiles... je ne sais pas si elle supporterait un V12. J'ai peut être une autre idée, mais si vous le permettez, je vous en parlerai après le GP d'Allemagne".
- "Tu sais, je crois que si tu avais un chassis français, ce ne serait pas mal... Au moins pour la couverture presse"
- "J'y pense, justement"

Le maitre d'hôtel nous recommande le "gateau marjolaine" en dessert. Trop tôt pour le Champagne, rien n'est signé, nous l'accompagnons d'un Rasteau. Un vin doux naturel de ma région qui se marie merveilleusement avec le chocolat et que j'ai le plaisir de faire découvrir à René Cotton.

-"Décidément, petit, tu es plein de ressources !"

Côte Rotie 1956

Gratin d'Ecrevisses

Foie Gras

Gatam Marjolaine

La salle de La Pyramide en 1966

René Coton

On Friday 20 July, it was at one of the greatest restaurant of the time, at La Pyramide in Vienna (3 stars on Michelin guide), we find René Cotton. If the founder is no longer there for fifteen years, his shadow still lane between the walls and his students, under the direction of Paul Mercier; we feast on a menu to par. Foie Gras from the house, the famous crayfish gratin ...Good friends, I know more than the menu, it is the content of our discussions of interest. I play cards on the table:

- "I know I'm just a very young inexperienced driver and my lucky win in Belgium has to be confirmed. I also know that Citroen, sooner or later will buy Maserati, if it does, it is probably with the idea of ​​extending its range to luxury and sport. Therefore, as I'm the best French driver for long time, it can only interest you."

There, René Cotton smiled, a wheedling air. I read in his eyes "sings beautiful bird!"
So I show my strengths:

Maserati will be mocked by Ford and Ferrari, behind which FIAT looming. When Lotus win, it's Ford who wins when Lotus loses is losing Cosworth. Ford's interest is to push the Cosworth. With the dollars it takes to last. I tell him our trip to Modena. Yes, Maserati can do a good engine. But lacks money, and now is the lack if we want to be ready next year.

- "Yes, replied Rene, but business has their own pace. Even Citroën buy Maserati, until everything settled, season 68 will be started ...."

- "Here's what I propose: an agreement similar to that between Ford and Cosworth, secret, and this year Citroën pays Maserati discreetlyt ways to develop its engine and test in the offseason and when the agreements are... officials, we will announce the engine output "Citroën-Maserati." "

René is doubtful ... To give himself time to think, he deflects the conversation to the amazing Cote Rotie 1950, which accompanies our dish. An old red wine made of Syrah and Viognier, with a little touch of Roussanne. For a moment, I let myself be transported away from the circuit and focus on my taste buds.

- "A Good Year ... sunshine was perfect with just enough irrigation in spring for a good harvest I love these meat and floral aromas provided by the viognier.".

René smiles. In his greedy eyes I read that the game is won. A very French way of doing business, sure, but why not? My father who hardly spent my time taught me some basics. Maurice Trintignant and Guy Ligier were in charge of perfecting my wine education by storm paternalism towards me. My secret weapon seems to have worked:

- "Yes, and 56 and 57 are very promising after the horrific winter of that year, Spring was sumptuous and for two years the superb yields. The 56 already shows good qualities, in 5 years it will be perfect ".

An angel passes...

René resumes.

- "Well, let's say I can convince my bosses for the engine, it will have to run on Total oil, a problem here?"

- "No problem, of course, but if they want us to show it off, it will require the supply is free and they even put it a bit at the end"

- "You will see it with them, boy ... yet they support us in the rally, will have to see, but one last thing, will you keep your Cooper? It starts dating, isn't it?"

- "I would gladly buy a Lotus, but I find them so fragile ... I do not know if it would support a V12. But there can be another idea, but if I may, I'll talk after the German GP".

- "You know, I think if you had a French frame, it would not hurt ... At least for the press coverage"

- "I think of something like this, precisely"

The butler recommends we "Gateau Marjolaine" for dessert. Too early for champagne, nothing is signed, we accompany it by a Rasteau. A sweet wine from my area, I am pleased to introduce to René Cotton which marries perfectly with chocolate.

- "Really, kid, you're full of resources!"
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7091
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Lun 20 Juin - 16:02

Après ces jours passés sur le projet 1968, je ne l'ai pas lu les nouvelles depus longtemps. Le GP d'Allemagne arrive et les organisateurs veulent offrir un bon spectacle, bien que les 22km pistes n'autorisent que 15 tours. L'an dernier, le plateau a été complété par des formule 2. Mais cette année, un généreux sponsor permet de verser des primes de départ motivantes. De nombreux privés devraient se montrer avec toutes les voitures disponibles, ce n'est pas alarmant pour moi, car sur cette longue piste, les occasions de dépasser sont nombreuses. Je vais devoir me qualifier en bonne position afin d'éviter le trafic sur le 1er tour. La Formule 2 sera ici cependant, pour une course séparée de 10 tours dans la matinée. Et ce sont de bonnes nouvelles pour moi, comme je souhaite rencontrer certaines personnes qui semblent posséder des installations qui pourraient aider à construire mes voitures pour l'année prochaine. Mon objectif principal est jusqu'à présent Eric Broadley, le propriétaire de Lola qui a fait quelques apparitions en F1 il y a quelques années, a fait le même travail pour Honda récemment et semble être tout à fait compétent pour la tâche que je veux externaliser.

L'équipe du 28 Juillet
Eric Broadley
La jolie Lola T 100 de F2


After these days spent working on next year project, I did not read the news for long. The German GP is coming and the organisers want to provide a good show, althouth the 22km tracks provide for only 15 laps. Last year, the field was completed by Formula 2's but this year a generous sponsors allows for motivating entry prize. Many privateers should show up with any cars available, this is not alarming for me, since on this long track, occasions to overpass are numerous. I'll just have to qualify in good position in order to avoid the traffic on the 1st lap. The Formula 2 will be here however, racing a separate 10 laps race in the morning. And this is good news for me, as I xwant to meet with some people there owning facilities that could help me build my cars for next year. My main target so far is Eric Broadley, the owner of Lola who made some appearances in F1 some years ago, did the same job for Honda recently and seems to be quite competent for the task I want to outsource.
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7091
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Wookey le Mer 22 Juin - 12:45

Dans la semaine précédant le Grand Prix d'Allemagne, les inscriptions affluent.

Certaines sont bien connues

N° Driver Team Chassis Engine Tyre
1 Jack BRABHAM Brabham Racing Organisation Brabham BT24 Repco 740 V8 3.0 Goodyear
2 Denny HULME Brabham Racing Organisation Brabham BT24 Repco 740 V8 3.0 Goodyear
3 Jim CLARK Team Lotus Lotus 49 Ford Cosworth DFV V8 3.0 Firestone
4 Graham HILL Team Lotus Lotus 49 Ford Cosworth DFV V8 3.0 Firestone
5 Jochen RINDT Cooper Car Company Cooper T86 Maserati 10/F1 V12 3.0 Firestone
6 Pedro RODRIGUEZ Cooper Car Company Cooper T81 Maserati 10/F1 V12 3.0 Firestone
7 John SURTEES Honda Racing Honda RA273 Honda RA273E V12 3.0 Firestone
8 Chris AMON Scuderia Ferrari SpA SEFAC Ferrari 312 Ferrari 242 V12 3.0 Firestone
9 Dan GURNEY Anglo American Racers Eagle T1G Weslake 58 V12 3.0 Goodyear
10 Bruce McLAREN Anglo American Racers Eagle T1G Weslake 58 V12 3.0 Goodyear
11 Jackie STEWART Owen Racing Organisation BRM P115 BRM P75 H16 3.0 Goodyear
12 Mike SPENCE Owen Racing Organisation BRM P83 BRM P75 H16 3.0 Goodyear
14 Jo SIFFERT Rob Walker / Jack Durlacher Racing Team Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Firestone
15 Guy LIGIER Privé Brabham BT20 Repco 620 V8 3.0 Firestone
16 Jo BONNIER Joakim Bonnier Racing Team Cooper T81 Maserati 9/F1 V12 3.0 Firestone
17 Hubert HAHNE Bayerische Motoren Werke AG Lola T100 BMW M10 L4 2.0 Dunlop
18 Chris IRWIN Reg Parnell Racing BRM P83 BRM P75 H16 3.0 Firestone

Mais on attend beaucoup d'autres voitures. Certaines déja confirmées.

"Pedro de la Bassetta" basé à Alicante, en Espagne, en cours d'exécution avec une licence espagnole, bien que toute son équipe semble faite de "Pieds-Noirs" français d'Algérie. Avec une Matra MS5 F2 dont le moteur est poussé à 2l

- Oscar Kantonen, né finlandais, allemand maintenant, avec sa Lotus 33 Climax.

- Votre serviteur avec ma Cooper-Maserati victorieuse en Belgique

- Eric McLeod, de Vannes, Morbihan, avec sa  McLeod ex-Shannon

- Petra Kienast, l'Allemagne, la première dame avec sa magnifique Eagle T1F

- Nathy Whebé, la seconde dame, venant du Liban, mais courant pour le Liechtenstein avec une Lotus 33

- Luigi Mennella, le jeune privé italien qui a relancé la mythique Scuderia Centro-Sud et parfois fait aussi bien que l'équipe d'usine avec sa Ferrari.

- Ramon Malafeitado, le Mexicain pittoresque avec son allure de lutteur professionnel va conduire à nouveau sa Lola avec un moteur BMW gonflé à 2L4

- Et une inscription mystérieuse sous licence albanaise. Le formulaire d'inscription a été remplie en langue russe et est venu avec un timbre est-allemand sur l'enveloppe ...

Par ailleurs les top teams ont annoncé rechercher à louer des voitures de rechange (cf la liste dans le texte anglais)

In the week before the German GP, the news about the huge entry prizes spread, and in return the first announcements of participation came.

Some are well known : (see before in French text)

But in addition, a lot of privateers should show up. First announced are those who have been seen earlier in the season.

"Pedro de la Bassetta" based at Alicante, Spain, running with a Spanish licence, although all his team seems made from Algeria-born "Pieds-Noirs" French. With a Matra MS5 F2 whose engine is pushed to 2l

Oscar Kantonen, born Finnish, now German with his Lotus 33 Climax

Yours truly, with my Belgium-winning Cooper-Maserati

Eric McLeod, from Vannes, Breatagne, France with his ex-Shannon McLeod

Petra Kienast, Germany, first lady with her magnificent Eagle T1F

Nathy Whebé, the second lady, coming from Lebanon but racing for Liechtenstein with a Lotus 33

Luigi Mennella, the young Italian privateer who re-launched the mythical Scuderia Centro-Sud and sometimes does as well as the works team with his Ferrari.

Ramon Malafeitado, the picturesque Mexican with his professionnal wrestler look will drive again his Lola with an upgraded BMW 2l4 engine

And a mysterious entry under Albanian license. The entry form was filled in Russian language and came with an East german stamp on the envelope...

More might come as the top teams have announced they would gladly lent spare chassis to newcomers.

Entry numbers have been spared for :
21 Lotus 33-Climax (ex Clark)
22 Lotus 33-BRM (ex-Arundell)
23 Brabham BT 19-Repco (ex Brabham)
24 Brabham BT 20 (ex Hulme)
25 BRM P261 (ex Stewart)
26 Cooper T81- Maserati (ex Rindt)
27 Cooper T73-Ferrari (ex-Lawrence)
28 Lotus 25-BRM (ex Spence)
29 Cooper T77-ATS (lent by Moser) (but Moser could also drive it himself if he finds enough support)


Dernière édition par Wookey le Ven 24 Juin - 13:33, édité 4 fois
avatar
Wookey
Admin

Messages : 7091
Date d'inscription : 19/09/2014
Age : 56
Localisation : Saint-Geniès de Comolas

http://wookey.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wookey F1 Challenge story only

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum